Archives de la Catégorie : P.O.L

« Saufs riverains. Trilogie des rives II » de Emmanuelle Pagano.

Quand on écrit, les choses s’installent dans leur nom. Le riverain est cet être qui forme communauté et dont son appartenance seule à celle-ci fonde parfois le rejet de ce qui lui est extérieur, et dont le fameux panneau « sauf riverain » témoigne. Mais le riverain est lui-même, étymologiquement, sémantiquement, sur la rive. Il est au …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/saufs-riverains-trilogie-des-rives-ii-de-emmanuelle-pagano/

Prix ptyx 2016.

Parce que le prix, c’est ridicule, mais que le ridicule ne tue décidément pas (preuve en est, les jurés du dernier prix Rossel sont tous plus ou moins en vie à l’heure où nous écrivons ces quelques lignes), Parce que le prix, c’est bien connu, est avant tout un moyen qu’utilise le juré pour se …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/prix-ptyx-2016/

« La mer c’est rien du tout » de Joël Baqué.

La mer devait avoir des avantages puisque tout le monde allait s’y baigner, sauf nous. Mon père disait : « La mer c’est rien du tout, mais l’océan, ça oui c’est quelque chose! La mer c’est qu’un attrape-touristes! ». Quelle chose étrange que la tentative de faire de cette somme de riens qu’on appelle sa vie le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-mer-cest-rien-du-tout-de-joel-baque/

« Grand Cirque Déglingue » de Marco Lodoli.

Probablement qu’il est d’ores et déjà trop tard pour aimer les gens. Rocco est concierge dans une école de Rome, où Mario est élève et Ruggero professeur. D’univers différents, mais d’âge identique, ils partagent une même fascination pour les idéaux anarchistes. Désirant les vivre et non plus seulement y aspirer, ils tentent de trouver les moyens les …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/grand-cirque-deglingue-de-marco-lodoli/

« Chronique des sentiments. Livre I. Histoires de base. » de Alexander Kluge.

Il n’y a rien de neuf mis à part les mutations. Pourquoi lit-on? A quelque personne qu’on la pose, la réponse différera sans doute. Mais quelle qu’elle soit, elle fera apparaître forcément une parenté entre le pourquoi et le quoi. Autrement dit, chez tout lecteur, ce qu’il lit a toujours à voir avec les causes …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/chronique-des-sentiments-livre-i-histoires-de-base-de-alexander-kluge/

« Il est mort? » de Marc Cholodenko.

savoir, de ce qui est, ce qui passe à portée plutôt que de creuser à ses pieds à la recherche de ce qu’on invente qui y serait. Un homme est aperçu gisant dans le caniveau par un autre. Ce dernier se pose la question inscrite sur la couverture : « il est mort? ». Question qui trouve …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/il-est-mort-de-marc-cholodenko/

« Le Mur de Planck, tome 1 » de Christophe Carpentier.

S’attaquer à la laideur du monde est-il un acte aussi incompréhensible que cela? Marvin Taylor déteste les obèses. Leur surpoids confortablement assumé, la part d’horizon que leur masse adipeuse dissimule à nos regards, leur laisser-aller graisseux qu’ils tentent vaille-que-vaille de faire passer pour un contrepoint moral à l’idéal maigre, tout cela a nourri une haine qu’il …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/le-mur-de-planck-tome-1-de-christophe-carpentier/

« La permanence des rêves » de Christophe Carpentier.

Ce type est un fou, et la folie est incompatible avec l’évaluation d’un talent artistique. Thomas Prudhomme est un artiste-œuvre d’art.  A l’image de nombre d’artistes qui ont décidé d’utiliser comme matière première de leur art leur propre corps, il s’est inscrit dans cette lignée qui a abandonné pinceau, marbre, glaise ou polyester.  Mais il …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-permanence-des-reves-de-christophe-carpentier/

« L’homme descend de la voiture » de Pierre Patrolin.

  Nous conduisons en silence, les uns derrière les autres, sans impatience à chaque nouvel arrêt. Le narrateur vient de rentrer en possession d’un nouveau véhicule.  Alors qu’il se laisse aller chaque jour un peu plus au plaisir de la conduire et que la voiture se marque peu à peu des dégâts que sa conduite occasionne, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/lhomme-descend-de-la-voiture-de-pierre-patrolin/

« Le livre » de René Belletto.

Michel Aventin se remet difficilement de la mort de sa sœur.  Lors d’un retour à l’hôpital où elle est décédée, dans la chambre même où elle s’est éteinte, il croise le regard chargé de haine du patient qui y est alité.  Peu après, un mystérieux courrier lui parvient.  Les évènements s’enchaînent alors, emportant le narrateur dans une course …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/le-livre-de-rene-belletto/

Articles plus anciens «