↑ Revenir à La vitrine

Imprimer ce Page

Vitrine de septembre : la crise en mots.

mots de la criseIl est bien entendu que, de tous temps, l’artiste, (le créateur, l’intellectuel, le penseur, enfin vous voyez bien), que ses modes d’expression soient les mots, les couleurs ou le vent, s’est approprié les matériaux politiques, économiques, sociaux, etc… que lui offre son époque.  Et la notre ne fait bien sûr pas exception.  C’est un truisme.  La différence dans une époque particulièrement marquée par une crise (ha oui, au fait, « on est en crise ») nous semble résider dans l’inscription de l’époque même dans le travail de l’artiste.  L’époque devient personnage, espace de temps inscrit dans un temps plus large qu’il s’agit d’interroger.  Comme sont interrogées les causes et conséquences de la crise, sont interrogés également les moyens pour en rendre compte.  Les mots (les moyens) pour dire l’époque la circonscrivent tout en l’inscrivant dans le Temps, dans ses ruptures et ses continuités.  Le sentiment de la mutation qui forme l’essence de la crise, l’inquiétude qui l’accompagne, questionne son dire.  Et comment mieux dire la mutation que dans une langue qui mute.

Bien loin d’une littérature en crise, la littérature « de crise », par les moyens qu’elle met en oeuvre pour saisir son sujet (saisir dans la conscience que toujours quelque chose échappe), oppose aux simplismes du défaitisme ambiant ou à la facilité d’un onirisme de fuite un biais qui le transcende, l’ouvre vers un ailleurs.  Pour saisir les enjeux d’un temps en urgence et y peser, l’écriture doit elle-même devenir enjeu.

On vous parlera donc de « Comme les traits que laissent des avions » de Andrea Bruno & Vasco Brondi, de « La deuxième vie d’Aurélien Moreau » de Tatiana Arfel, de « L’homme vertical » de Davide Longo, de « Projet El Pocero » de Anthony Poiraudeau, de « 5 », entre autres…

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-vitrine/vitrine-de-sepembre-la-crise-en-mots/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>