« MP3. Economie politique de la compression » de Jonathan Sterne.

 

Le MP3 est généralement considéré comme un format de compression numérique, et uniquement cela. Autrement dit, ses caractéristiques techniques couplées à son omniprésence font du MP3 quelque chose qui ne ressortit plus que de l’évidence, que de ce qui est là, se contente d’être là pour tous et, plus fort encore que de ne pas la nécessiter, semble échapper par définition à la pensée. Comme si le format d’une chose résultait de mises en oeuvre irréductibles à toute autre cheminement que strictement pratique et que la pratique, vue sous ce prisme, était vierge de toute idéologie, politique ou mécanique de pouvoir.

Il n’est pas fortuit qu’un format comme le MP3 nous conduise à aborder l’histoire de la compression. Si le but d’une technologie est d’allier efficacité communicationnelle et expérience esthétique, alors la forme technique et sensorielle du contenu technologique est aussi importante que le média lui-même.

Partant de ce point très précis qu’est le format MP3, Jonathan Sterne interroge plus généralement l’histoire de la compression musicale. Comment l’audition des individus est-elle devenue un enjeu commercial? Pourquoi est-ce le MP3, format de bien piètre qualité, qui s’est imposé comme la référence absolue? Où décèle-t-on encore, dans les formats sonores, l’origine militaire de leur invention? Quel rôle important les chats ont-ils joué dans élaboration du MP3?

L’histoire de la compression numérique n’est pas que l’histoire d’une technique. A fortiori à une époque comme la notre, où les techniques perceptives façonnent plus encore que les sons et les images qu’elles ne seraient censées que « rendre », s’interroger sur les mécanismes qui ont fondé l’une de ses plus célèbres et hégémoniques manifestations, est primordial. S’y dévoilent alors les structures de pouvoir économique et politique qui les innervent, ainsi que les présupposés esthétiques ou philosophiques, sur lesquelles ses techniques ont pu prospérer. Et qu’elles engendrent à leur tour. Mais plus largement encore que proposer une lecture « politique » d’un format technique particulier*, Jonathan Sterne nous apprend… à chercher. Et nous rappelle que ce n’est qu’en croisant les approches et en s’interrogeant « à blanc » qu’on parvient à discerner ce qui se trouve sous les apparences. A défaut, on en fabrique d’autres.

Jonathan Sterne, MP3 Economie politique de la compression, 2018, La Rue Musicale, trad. Maxime Boidy & Alexis Zimmer.

*On peu regretter que le titre français réduise quelque peu le spectre sous lequel le livre pourra être perçu au premier abord. Le titre anglais, MP3 : the meaning of a format, affirmait mieux que son champ est bien plus large que  le seul domaine politique.

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/mp3-economie-politique-de-la-compression-de-jonathan-sterne/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.