Tag: P.O.L

« Le Mur de Planck, tome 1 » de Christophe Carpentier.

S’attaquer à la laideur du monde est-il un acte aussi incompréhensible que cela? Marvin Taylor déteste les obèses. Leur surpoids confortablement assumé, la part d’horizon que leur masse adipeuse dissimule à nos regards, leur laisser-aller graisseux qu’ils tentent vaille-que-vaille de faire passer pour un contrepoint moral à l’idéal maigre, tout cela a nourri une haine qu’il …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/le-mur-de-planck-tome-1-de-christophe-carpentier/

« La permanence des rêves » de Christophe Carpentier.

Ce type est un fou, et la folie est incompatible avec l’évaluation d’un talent artistique. Thomas Prudhomme est un artiste-œuvre d’art.  A l’image de nombre d’artistes qui ont décidé d’utiliser comme matière première de leur art leur propre corps, il s’est inscrit dans cette lignée qui a abandonné pinceau, marbre, glaise ou polyester.  Mais il …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-permanence-des-reves-de-christophe-carpentier/

« L’homme descend de la voiture » de Pierre Patrolin.

  Nous conduisons en silence, les uns derrière les autres, sans impatience à chaque nouvel arrêt. Le narrateur vient de rentrer en possession d’un nouveau véhicule.  Alors qu’il se laisse aller chaque jour un peu plus au plaisir de la conduire et que la voiture se marque peu à peu des dégâts que sa conduite occasionne, …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/lhomme-descend-de-la-voiture-de-pierre-patrolin/

« Le livre » de René Belletto.

Michel Aventin se remet difficilement de la mort de sa sœur.  Lors d’un retour à l’hôpital où elle est décédée, dans la chambre même où elle s’est éteinte, il croise le regard chargé de haine du patient qui y est alité.  Peu après, un mystérieux courrier lui parvient.  Les évènements s’enchaînent alors, emportant le narrateur dans une course …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/le-livre-de-rene-belletto/

« Chaosmos » de Christophe Carpentier.

L’humanité, on a beau dire, mais pour un écrivain, c’est un matériau vraiment théorique, ne serait-ce que parce qu’on ne peut pas englober tout le monde on choisit des cibles narratives qu’on traite les unes après les autres tout au long d’un roman, et on s’en tire comme ça, en dégraissant la complexité de la …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/chaosmos-de-christophe-carpentier/

« Les promesses » de Marco Lodoli.

Notre bonne éducation ne nous interdit rien : elle prend les devants, elle empêche de réclamer et de vouloir. Une bonne sœur (une bonne sœur, un lac rond sans débouché) en doute à qui sa mère supérieure confie une classe de tout jeunes enfants, une femme de ménage formée dans un étrange institut qui nous …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/les-promesses-de-marco-lodoli/

« Je vais, je vis » de Hubert Lucot.

Qu’est ce que faire œuvre?  On peut partir d’un monde que l’on crée. Et de cette « comédie humaine » ou « Rougon-Macquart », faire surgir des parcelles du réel vécu.  Déployer l’espace.  Partir du monde et aller vers les parcelles qui le composent.  Ou bien partir de ses parcelles.  Faire œuvre est alors dire et redire ce monde …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/je-vais-je-vis-de-hubert-lucot/

« Les rayons du soleil » de Nicolas Bouyssi.

Nn ne veut pas mourir.  La foule de gens qui l’entourent chaque jour a beau insister, il refuse – non qu’il cherche à énerver qui que ce soit (c’est un garçon poli), mais il a toujours refusé. Un vieillard têtu refusant obstinément de mourir, un déclassé s’en allant se noyer sans qu’on lui adresse la …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/les-rayons-du-soleil-de-nicolas-bouyssi/

« Le roman d’un lecteur » de Jean-Benoît Puech.

que de matière, noire ou lumineuse, à mettre en mouvement, dans le roman total que je n’ai pas écrit et qu’à mon âge on n’écrit plus. L’auteur est mort.  On le sait depuis longtemps.  Bon débarras.  Place nette est faite pour le narrateur, le lecteur ou les personnages.  Libre à eux de se saisir de …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/le-roman-dun-lecteur-de-jean-benoit-puech/

« La montée des cendres » de Pierre Patrolin.

La Seine monte.  Paris s’organise face aux craintes d’inondation.  Un chantier creuse toujours plus profondément des fondations.  Une voisine sort de temps à autre fumer sur sa terrasse.  Dans l’appartement dans lequel le narrateur vient d’emménager se trouve un âtre.  Dans un Paris détrempé par les pluies incessantes, il cherche du bois. Je ne suis pas doué …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-montee-des-cendres-de-pierre-patrolin/