« Amnistie internationale – rapport 2013. La situation des droits humains dans le monde ».

amnestyCertes, on peut polémiquer.  Sans aller jusque là, du moins débattre.  Mais y faut-il suspendre tout agir?

Alors oui, nombre de philosophes (et non des moindres) se sont empressés (et s’empressent encore) de battre en brèche la validité des droits de l’homme, leur contestant toute prétention à l’universalité.  Sous la bannière de la protection de l’autre dans sa diversité et son unicité, il parait impossible à certains d’imposer à l’autre un modèle humaniste qu’on ne peut reconnaître qu’être issu d’une histoire personnelle, bien blanche, hétérosexuelle et « judéo-chrétienne »  (on pourra là pinailler à l’envi sur l’origine elle-même « douteuse » des concepts de diversité et d’unicité qui président à cet impossible, mais non, pas maintenant).  Et puis c’est vrai aussi que « les droits humains », on aura vu concept plus abouti philosophiquement.  Que celui, par exemple, de jurisprudence qu’un Deleuze lui veut opposer est bien plus attrayant.  Bref, les droits de l’homme, c’est faillible intellectuellement.  C’est un peu « débile ».  Mais est-ce pour cela qu’il faille lui interdire toute utilité?  Est ce parce qu’un concept n’est pas parfaitement valide qu’il n’est pas utile?  Ce dont l’utilité n’est pas fondée parfaitement en droit ne ressortit pas de facto du registre de la futilité.  Et puis, s’il ne fallait reconnaître comme utile que ce qui était parfaitement valide (ne prenant des exemples que ressortissant du technique), nos roues seraient encore carrées et nous ne nous éclairerions pas encore à la bougie, dans l’attente transie de la perfection humaine de l’ampoule LED ou de celle de l’illumination divine.

On s’est dit qu’à attendre, on vivrait moins.  Qu’à réfléchir en chambre même très très fort, on y resterait confiné.  Donc on s’est décidé à « suspendre le jugement », le temps d’agir.  Et de défendre quand même ce qu’il ne nous est pas possible de valider pleinement.  Et mieux encore (ou pire, c’est selon) d’enjoindre le plus grand nombre à suivre cette voie :

L’interdiction générale du port d’insignes religieux ou culturels demeurait en vigueur dans les établissements publics flamands.

9040 Roms ont été expulsés de force dans toute la France au cours des neuf premier mois de l’année.

Amnistie internationale – Rapport 2013. 

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/amnistie-internationale-rapport-2013-la-situation-des-droits-humains-dans-le-monde/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.