« Blanc & noir » de Jørn H. Sværen.

Depuis 2007, à l’aide d’une structure éditoriale spécifique, Jørn H. Sværen envoie des chapbooks à des amis, des abonnés ou des personnalités du monde littéraire ou artistique – norvégien ou étranger – dont il apprécie le travail. Parallèlement à ce travail, il compose des « articles » ou des « proses courtes » pour des revues. La poésie de Jørn H. Sværen est donc, dans le premier sens du terme, « adressée ». Le tout est ensuite recomposé pour paraître en recueil au sein d’une des plus prestigieuses maisons d’édition norvégienne. Déjà traduit en plusieurs langues, le premier recueil traduit en français de Jørn H. Sværen, Reine d’Angleterre, paraîtra courant 2020 aux éditions Éric Pesty.

Dans ce chapbook, Blanc & Noir, à partir de la vue d’un paysage de rivière enneigée, l’auteur se remémore le cygne du sonnet mallarméen, les pages noircies de Tristram Shandy ou un rite funéraire roumain. Peu à peu, en une prose subtile, chacun des sujets tisse ses motifs, s’entremêle avec les autres, jusqu’à se « résoudre » dans l’apparition d’un nouveau, inattendu, qui vient faire prendre un tour nouveau à l’ensemble. Cette sublime méditation sur le blanc et le noir – celui de la page et de ce qui y est écrit, celui du deuil ou de la joie, du jour ou de la nuit, de la neige ou des eaux sombres – est l’occasion de découvrir, émerveillé, l’œuvre d’un des grands poètes actuels.

Et comme le dit justement et magnifiquement un collègue-libraire néanmoins ami* : « Blanc & Noir » réunit la pureté d’une écriture sensitive, où s’entremêlent l’espace blanc hivernal du grand nord et celui, réduit mais illimité, des surfaces noires ouvertes par le lettrage sur le papier immaculé. Ici se déploie l’élégance d’une pensée qui sait organiser et redéployer de manière très personnelle et juste un ensemble vaste de pensées, d’observations, de références, toutes ces choses au service d’un texte qui se fait débordant de grâce et d’humilité. Ça traverse temps, espace et corps en un seul mouvement délicat et précis. Ça se lit un paquet de fois à la suite tellement c’est beau.

On ne peut qu’acquiescer benoitement!

Jørn H. Sværen, Blanc & noir, 2020, Vies Parallèles, trad. Emmanuel Reymond.

* Andreas Lemaire est le taulier de la librairie Myriagone, sise à Angers, qu’on ne saurait trop vous conseiller de visiter (Angers, oui, peut-être, mais surtout la librairie!)

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/blanc-noir-de-jorn-h-svaeren/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.