« Chalut » de Bryan Stanley Johnson

Chalut est le troisième roman de B.S. Johnson.  Publié en 1966, il réalise pour la première fois, et radicalement, l’un des grands projets de l’auteur : écrire un roman dont serait expurgé tout élément de fiction.

Un homme, le narrateur, dont on comprend immédiatement qu’il s’agit aussi de l’auteur, s’engage comme « plaisancier » à bord d’un chalutier pour trois semaines de pêche hautière.  Nous sont alors contés la vie à bord du bateau, des souvenirs d’enfance et d’amour de l’auteur, les souffrances liées à son mal de mer…

On est cependant loin de l’autobiographie.  A son opposé même.  Car le biographe est celui qui revient par son discours sur une expérience passée, sans que rien de nécessairement volontaire ne viennent lier l’expérience vécue à l’écriture de celle-ci.  La volonté d’écriture suit la vérité de la chose vécue.  Ici, B.S. Johnson renverse le paradigme.  C’est le projet d’écriture qui précède l’expérience.  L’auteur s’engage sur le chalutier dans le but avoué d’en conter l’expérience.  

Mais cette expérience n’est bien sûr pas choisie au hasard.  Si son objectif est d’être relatée, elle ne le mérite que par ce qu’elle révèle.

Je veux donner une forme substantielle bien que symbolique à un sentiment de solitude que j’ai ressenti toute ma vie en choisissant de m’isoler complètement, en pratiquant une solitude radicale, en me coupant le plus possible de tout ce que j’ai connu auparavant.

On pourrait traduire par : je veux écrire un roman du ressenti de ma solitude en expérimentant cette solitude jusqu’à son terme radical.  Et pour ce faire, sa prose se fait lyrique.  La forme se fait monolithes entrecoupés de brèves séquences saccadées, seule à même de rendre les rythmes qu’imposent à l’acte de se souvenir le mal de mer et la fatigue.  Mais surtout, comme toujours chez B.S. Johnson, l’artifice s’efface derrière la vérité qu’elle sert.  Et ici, cette vérité est celle de l’isolement essentiel de chacun, celle de « l’homme (…) monade sans fenêtre » (H.Leibniz).

B.S. Johnson, Chalut, 2007, Quidamn.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/chalut-de-bryan-stanley-johnson/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.