De l’avant-garde et du MégaLOL.

bravo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Ah l’avant-garde! Il faut avouer que, quels qu’en soient les domaines d’expression, c’est pas toujours facile à comprendre. Les modalités mises en oeuvre vont parfois à ce point loin, elles débordent tellement des catégories reçues, que le domaine qu’elles se proposaient de rénover le fait verser dans un ailleurs si radical que le comprendre ne se peut qu’en bouleversant les catégories mêmes de ce qu’est comprendre (et si cette phrase est compliquée, faute en incombe à l’avant-garde elle-même!). Preuve en est encore, dans la catégorie émission culturelle télévisée – voire cinéma, tant ce genre hautain pourrait s’inspirer à bon escient de ce génial exemple -, de cette émission de la RTBF : Livrés à domicile. Heureusement, à toute tentative avant-gardiste, correspond celle de son exégèse. Suivez-nous dans ce monde merveilleux :

Voilà LA CHOSE!

Et l’exégèse :

0:30 – l’émission littéraire débute dans une station OCTA +. On s’excuse de ce placement de produit 1 vers 0:58.

1:01 – Effets De Focales (notés par après EDF : je filme de loin, de près, de loin, de près). Sans Touristil, c’est pénible… Et puis après (placement de produit 2) présentation d’un cours de « Crwéativv Rwiting » super audacieux et pionnier dont on te dit absolument tout en trente secondes – sauf le prix, qu’on a glané autre part : 2000 €, ce qui fait un peu cher à la seconde. On notera également que t’habiller en respectant scrupuleusement les poncifs et clichés vestimentaires dévolus à l’intellectuel ne fait pas nécessairement de toi un intellectuel crédible.

1:48 – travelling de la mort qui tue ou comment accomplir un mouvement de caméra complexe pour n’aboutir strictement nulle part (à passer en boucle).

2:10 – où tu apprends « héhé » ce qu’est une « belle métaphore ».

2:40 – EDF (qui plus est en espace confiné)

5:27 – Entrée de la fine équipe. Et immédiatement Très Grosse Blague ou MégaLOL. Où tu apprends en plus que regarder désespérément tes acolytes en riant grassement ne rend pas nécessairement une vanne pourrie meilleure.

6:40 – EDF

9:45 – Grand Angle Audacieux (noté par après GAA). Le cameraman, épuisé par les EDF, pose sa caméra n’importe où et ça tourne quand même.

24:28 – EDF + GAA. Le cameraman est manifestement reposé. Nous, on reprend un Touristil.

24:34 – placement de produit 3. Après le petit distributeur de produits pétroliers et le petit cours de « Crwéativv Rwiting » à deux mille boules, on vante ici le travail du petit commerçant de quartier dénommé Fnac. + EDF

25:27 – MégaLOL. Mais ici, comme c’est le chef qui fait la vanne pourrie, tout le monde rigole

25:48 – MégaLOL.

26:01 – Placement de produit 4.

26:02 – On apprend qu’un intellectuel n’est pas toujours content de lui, qu’il boit parfois « une bonne bière » et qu’il lit parfois 400 pages en une journée.

26:30 – UltraMégaLOL.

26:50 – « T’ain sont vraiment cons » se dit l’intellectuel dont la gêne de se trouver associé à ce mouvement d’avant-garde transpire sur le visage…

29:00 – MégaLOL. + qqch qui tient à la fois du rire et du grincement. Ceci dit la séquence offre ici un paquet de MégaLOL.

30:16 – L’avant-garde ayant pour principe de redéfinir ses propres règles, elle ne s’empêtre pas de précision et confonds ici « traduction » et « interprétation ». Ainsi, dans notre monde plat et insipide dit « normal » Artaud n’a t-il nullement « traduit » Lewis mais bien « raconté »…

32:40 – Le livre comme « petit bonbon sucré »…

35:30 – MégaLOL

40:58 – GAA

43:28 – MégaLOL. Pas sûr que ce soit voulu ici. Mais causer de lapin et puis, juste après, proposer un gros plan de lapin, faut dire que c’est super audacieux… (à passer en boucle)

44:17 – Où le plus rigolo de la bande à Winnie the Pooh parvient à dire « Il était une fois… » avant de parler de lui à la troisième personne.

45:10 – Le moment émotion. Il n’est donc pas seulement possible de vomir grâce à cette émission et ses EDF, mais aussi de pleurer.

48:30 – Où l’on apprend qu’être resté un enfant, c’est avoir gardé des « cheveux longs dans sa tête ».

48:38 – Acquiescer c’est bien. Acquiescer à deux, c’est mieux.

49:00 – PasLOL. Mais tout le monde rigole quand même. Privilège du chef confirmé.

49:12 – idem.

49:47 – On allait presque prendre l’intellectuel en pitié tant il semblait rester en retrait, voire un peu honteux, des affres de l’avant-garde. Et puis, on se rend compte qu’il s’y complaît lui aussi en s’enthousiasmant pour ce GigaUltraMégaLOL.

51:00 – EDF + GAA. Le seau, merde le seau, le s….

S’il était encore nécessaire de le prouver, cet exemple prouve ô combien il n’est nul besoin de moyens hollywoodiens pour tirer la science de l’image (pour ne rien dire de celle du livre) vers des territoires insoupçonnés…

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/de-lavant-garde-et-du-megalol/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.