« Gilles Deleuze, peut-être » du Groupe de la Riponne.

La question ne sera plus de savoir si quelque chose est permis ou non dans la pensée, mais d’y permettre toujours quelque chose.

Les 9 courts textes présentés dans ce recueil n’offrent finalement une unité d’apparence que dans l’incertitude que proclame le « peut-être » du titre.  Gilles Deleuze est ce philosophe dont, peut-être, les textes hétéroclites ici rassemblés dessinent un bien incertain contour.  Gilles Deleuze est aussi ce philosophe du peut-être.

c’est précisément de l’assurance de sa parole que la philosophie de Deleuze prive la philosophie.

Les textes sont ici tour à tour exégèse, exercice d’admiration ou introduction pédagogique à une pensée.  Il y est  bien sûr question des flux, de l’immanence, des machines désirantes, des lignes de fuite, du concept, du devenir-minoritaire.  Mais le peut-être du titre trace aussi cette incertitude du sujet.  Est-il même ici vraiment question de Deleuze?  Le peut-être , l’infondement, l’immanence stricte qui baignent toute la philosophie de Deleuze semblent enjoindre tous les membres de ce Groupe de la Riponne à rendre insaisissable le sujet Deleuze.  Dont il s’agit alors moins de parler que de dessiner, d’un trait un peu trouble, les liens qui unissent ses lecteurs entre eux.  Sourd alors de ce livre le frisson qui parcourt l’échine de tout lecteur découvrant Deleuze.  

On est dérouté d’abord. Tout est nouveau ici, les idées, le style, le ton, la coupe des phrases et jusqu’au dictionnaire.  Il prend tout à contre-pied, il violente toutes les expressions et les choses.  Chez lui les paradoxes sont fondés en principe; le bon sens prend la forme de l’absurde : on est comme transporté dans un monde inconnu dont les habitants marchent la tête en bas, les pieds en l’air en habits d’arlequin, de grands seigneurs et de maniaques, avec des contorsions, des soubresauts et des cris ; on est étourdi douloureusement de ces sons excessifs et discordants ; on a envie de se boucher les oreilles, on a mal à la tête, on est obligé de déchiffrer une nouvelle langue.

Groupe de la Riponne, Gilles Deleuze, peut-être, 2012, Van Dieren.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/gilles-deleuze-peut-etre-du-groupe-de-la-riponne/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.