Imaginez!

Steenrock 2016Imaginez que vous n’ayez rien fait qui mérite d’être puni!

Imaginez que vous n’ayez rien fait qui mérite d’être puni, que tout le monde soit bien d’accord avec vous, mais qu’on vous enferme quand même – en vous répétant que ce n’est pas une punition – et qu’on vous dise que c’est normal! Que c’est comme ça!

Eh bien c’est exactement cette situation que vivra quelqu’un se retrouvant dans un centre fermé en Belgique (ou ailleurs). Reconnaissant leur situation particulière car rappelant qu’il ne s’agit nullement d’une mesure punitive, un état parvient à légitimer l’enfermement d’un être humain. Mesure transitoire, conservatoire, l’incarcération de l’étranger qui n’est pas – ou plus – en ordre administrativement relève, dans la bouche de ceux qui se retranchent derrière son évidence, du simple bon sens pratique. Et ce simple « bon sens » d’occulter alors tout le reste : la proportionnalité d’une réponse à apporter à un problème supposé, les raisons qui poussent quelqu’un à fuir tout – famille, amis, traditions, langue, climat – pour aller vers l’inconnu, le désastre psychologique que peut susciter une privation de liberté pour qui n’a commis aucun crime, l’inefficacité d’une telle mesure dans un monde sans cesse plus globalisé, l’injustice manifeste de lois qui ne s’appliquent que dans le sens sud-nord et jamais pour des devises ou des marchandises… Peu importe! C’est juste pragmatique!

L’assassin va en prison, le violeur va en prison, le terroriste aussi, le fraudeur en col blanc multi-récidiviste qui a vraiment pas – mais alors là vraiment pas – de pot va en prison, le politicien véreux pour autant qu’il fasse bien entendu également partie des catégories précitées vole en taule itou… Y envoyer un étranger sans autre raison formelle qu’un titre de séjour invalide revient à décréter qu’aller ailleurs – pour autant que cet ailleurs soit « chez nous » – est un crime qui mérite d’être puni. Juste aller ailleurs.

Imaginez maintenant un monde où aller ailleurs est un crime!

Dites vous alors qu’y vivre ne vous empêche nullement d’œuvrer pour le changer!

 

Ce samedi 07 mai aura lieu le Steenrock 2016, festival qui se propose de faire de la musique en lieu et place de centres fermés. Pour se renseigner c’est . Pour donner (le Steenrock coûte, certes, mais bien moins cher que la politique dont il dénonce la honte) c’est ici. C’est important…

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/imaginez/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.