KissKissPesty!

kisskissbankbank

On n’est pas très KissKissBankBank quand il s’agit d’édition (encore moins quand il s’agit de rembourser le FMI d’ailleurs). Non, bien entendu, qu’il ne nous semble pas honorable et utile d’en appeler à des modes de financement pluriel, collectif, dans le cadre de tentatives culturelles.  Mais la facilité du processus d’appel de fond, l’enthousiasme souvent un peu nombriliste qu’il génère, nous parait du même coup endiguer une réflexion sérieuse quant à la mise sur pied du projet ou quant à son éventuelle remise en cause. Quand il s’agit de la création d’une maison, c’est souvent d’une naïveté consternante et d’une incompétence crasse. Quand il s’agit d’un sauvetage, c’est fréquemment geignard et déresponsabilisant en diable (« la presse ne fait plus son boulot », « les libraires ne lisent plus », « mes diffuseurs/distributeurs sont des charognards », « je suis un petit éditeur et c’est toudi les p’tits qu’on spotche »).  Soit on nous demande de prêter vie à un projet mort-né soit de ranimer un cadavre. Dont l’existence même ne se justifie tout simplement pas…

Rien de tout cela ici!

Eric Pesty est à la poésie ce que la Rochefort 10 est à tout être humain normalement constitué : une nécessité! Projet d’éclairage de la poésie contemporaine (traduite ou non) depuis 2005, cet éditeur a fait plus en dix années pour la littérature que Alexandre Jardin lors de sa trop prolifique carrière pour l’oxymore. C’est dire! Coleridge, Grand, Albiach, Prynne, Gesualdo, Baqué,… autant de noms que les lecteurs attentifs de poésie ne manqueront pas de reconnaître comme fondamentaux et que les autres – ou plutôt leur progéniture – peuvent s’attendre à retrouver dans les anthologies de poésie des prochains millénaires.

Projet essentiel donc qui a besoin – pour se développer mieux, non pour prolonger une agonie – de rembourser une presse typographique « Fag ». Car l’éditeur a compris que sa démarche, pour rester indépendante, exigeante et cohérente, se devait d’embrasser des atours moins corsetés que ceux auxquels on cantonne l’édition. Et que l’impression en faisait partie.

Mais bref. Vous trouverez tout cela expliqué – sans plainte aucune! – en long et en large .

Aimez! Donnez! Partagez!

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/kisskisspesty/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.