« Le paradoxe des jumeaux » de Paul Langevin.

langevinEn 1905, quand Einstein formula sa théorie de la relativité restreinte, le monde changea. Les règles qui présidaient à l’explication d’un phénomène variaient suivant la grandeur de sa vitesse. Le temps ni l’espace n’étaient plus des a priori. Non pas seulement défrichage de nouveaux territoires expliquant le réel, les hypothèses einsteiniennes imposaient que les critères mêmes sur lesquels le réel se fabriquait et s’appréciait dussent être revues. La relation n’était plus un aspect, un élément, une possibilité du réel. Le relatif était le réel.

Le réel ne précède pas la relation, il est constitué en elle.

Et à un réel dont les éléments constitutifs ont à ce point été bouleversés, il s’agit de construire une histoire qui puisse en faire saisir les radicales nouveautés.

Il est d’ailleurs difficile à notre cerveau de s’habituer à ces formes nouvelles de la pensée : le réflexion y est particulièrement délicate et ne pourra être aidée que par la formation d’un langage adéquat.

Cette édition du paradoxe des deux jumeaux n’a pas pour seul mérite la réédition d’un texte patrimonial de l’histoire des sciences. Si elle permet de constater que ce texte de Paul Langevin est bien, encore aujourd’hui, une façon adéquate de rendre compte des subtilités du changement de paradigme que suppose la théorie de la relativité, elle est aussi une mine d’or pour qui s’intéresse à la création du discours. En l’encadrant d’une introduction rigoureuse et didactique, d’une discussion qui s’ensuivit et d’autres tentatives d’explications du phénomène qui s’y sont greffées, elle porte un éclairage remarquable sur cet autre pendant essentiel de toute découverte scientifique majeure : la création d’une langue qui puisse en rendre compte. Et le refermant, on est pas loin de penser que, de même que sont concomitants le lien et le réel, toute hypothèse scientifique radicalement audacieuse et neuve n’est rien sans la tentative radicalement audacieuse et neuve d’en faire part à la multitude.

Paul Langevin, Le paradoxe des jumeaux, deux conférences sur la relativité, 2016, Presses universitaires de Paris Ouest.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/le-paradoxe-des-jumeaux-de-paul-langevin/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.