« Lesabéndio » de Paul Scheerbart.

Lesabendio_Site_VP

Le ciel était violet, et vertes les étoiles ; le Soleil aussi était vert.

Situé à bonne distance de la Terre, entre Mars et Jupiter, l’astéroïde Pallas (qui existe bel et bien, vous pouvez vérifier) est peuplé d’êtres étranges : le corps caoutchouteux, munis d’une ventouse et d’yeux télescopiques, les Pallasiens se nourrissent de champignons via leur épiderme, se déplacent grâce à un système de rubans-roulants et fument de « l’herbe à bulles ». Paisible jusque-là, leur vie se voit bouleversée par le projet d’un visionnaire nommé Lesabéndio. Pour percer le nuage qui entoure leur astre, leur apportant la lumière mais en leur occultant l’au-delà, le Pallasien envisage la construction d’une immense tour. L’érection de celle-ci aura des conséquences insoupçonnées…

S’il nous était donné de résoudre toutes les énigmes, nous n’aurions plus rien à faire, et nulle part où aller.

Y aura-t-il suffisamment d’acier pour pouvoir bâtir l’immense édifice? Celui-ci ne risque t-il pas de défigurer l’astéroïde? Le jeu (la connaissance de ses propres causes) vaut-elle la chandelle (la possibilité de voir modifiée l’orbite de Pallas)? Le but glorieux projeté légitime t-il le rassemblement d’autant de forces individuelles? La douleur peut-elle être parfois souhaitable? Savoir justifie t-il tant de risques? La force d’une utopie ne s’épuise t’elle pas dans le désir de la concrétiser? Autant de questions que soulève ce roman de science-fiction écrit à l’aube de la Grande Guerre. Questions qui expliquent qu’il figurait en bonne place sur les tables de chevet de Gershom Scholem ou Walter Benjamin.

Véritable et original roman de science-fiction, à la fois fable écologique et utopique, explorant avec acuité et facétie les accords et désaccords de la technique et de l’esthétique, de la raison et de la mystique, questionnant la place de l’individu dans tout processus collectif, dénouant les fils de nos désirs les plus démesurés et de nos peurs les plus tenaces, Lesabendio, le chef-d’œuvre de Paul Scheerbart demeure l’une des grandes œuvres prophétiques de notre temps.

Notre existence sur Pallas est elle-même si étonnante, que nous pouvons raisonnablement espérer être les témoins de prodiges plus grands encore.

Paul Scheerbart, Lesabéndio, 2016, Vies Parallèles, trad. Raphael Koenig.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/lesabendio-de-paul-scheerbart/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.