Meilleures ventes 2016.

death

 

Ah! La péréquation! Cette idée selon laquelle une librairie ne peut survivre – sans parler de vivre, modalité d’existence qui lui semble d’emblée refusée – qu’en vendant des tombereaux de livres convenus! Il en irait ainsi du libraire comme de l’orpailleur mosan : ce n’est qu’en remuant des tonnes de boues nauséabondes qu’une once de métal précieux pourrait être exhumée. Commerce oblige* et nonobstant son aspiration culturelle** , le libraire est contraint, pour prolonger son agonie, de proposer au chaland, par camions entiers, ce que ce dernier s’attend à ce qu’on lui propose. Prétentieux que nous étions, nous pensions pouvoir échapper à ce sombre tableau. Mais, très vite, le commerce reprenant ses droits, nous dûmes, la queue entre les jambes, revenir à la dure réalité du monde d’aujourd’hui.

Ah! Qu’il serait beau ce monde où il ne serait nullement besoin – mercantilement s’entend – d’attirer vers la profondeur des réponses des éditions Jouvence ou de la pop philosophie la plus actuelle, par les biais si communs de la poésie contemporaine ou de la philosophie analytique. Ah! Que d’exemplaires (une soixantaine à l’heure actuelle) d’un pâle questionnement sur la toponymie indienne ne dûmes nous pas écouler pour enfin fourguer (et encore! après commande!) 3 exemplaires du dernier prix-littéraire-le-plus-important-de-toute-la-francophonie! Quelle ironie de constater que notre survie tient à la trentaine d’exemplaires de cette obscure réécriture poétique du chef-d’oeuvre d’un anglais du seizième siècle et non à ce seul volume de Fanfan la Tulipe du futur président français (et encore sa commande fût-elle suggérée à son futur jeune lecteur par son école!). Le classement ci-dessous témoigne, toute honte bue, que ce monde, si attirant fut-il, n’est que mirage et poudre aux yeux!

 

  1. Renaissance Noire de Miklos Szentkuthy, 2016, Vies Parallèles.
  2. Notre Château de Emmanuel Regniez, 2016, Le Tripode.
  3. Il est mort de Marc Cholodenko, 2016, P.O.L.
  4. Etrange Clair de Lune de Conrad Aiken, 2016, La Barque.
  5. L’eau se mêle à la boue dans un bassin à ciel ouvert de Keith Basso, 2016, Zones Sensibles.
  6. L’Arabe du futur 3 de Riad Sattouf, 2016, Allary.
  7. Le Nouveau Nom de Elena Ferrante, 2016, Gallimard.
  8. D’où viennent les mathématiques de de Rafael E. Nunez, 2015, Manucius.
  9. La Chambre peinte de Inger Christensen, 2015, Le Bruit du temps.
  10. Merci de Pablo Katchadjian, 2015, Vies Parallèles.
  11. Grand cirque déglingue de Marco Lodoli, 2016, P.O.L.
  12. Panique au village des crottes de nez de Mrzyk & Moriceaus, 2015, Les Fourmis Rouges.
  13. Lesabendio de Paul Scheerbart, 2016, Vies Parallèles.
  14. La Cage de Kerry Howley, 2016, Vies Parallèles.
  15. Cendres des hommes et des bulletins de Pierre Senges et Sergio Aquindo, 2016, Le Tripode.
  16. Brouillards Toxiques de Alexis Zimmer, 2016, Zones Sensibles.
  17. You de Ron Silliman, 2016, Vies Parallèles.
  18. Utopia de Bernadette Mayer, 2016, BAT/<0> future <0>.
  19. Insectopedie de Hugh Raffles, 2016, Wildproject.
  20. Le Suppléant de Fabrizio Puccinelli, 2016, Héros-Limite.

 

* le raisonnement est simplissime : la majorité des gens n’étant pas futfut, il convient de leur vendre des livres pas trop futfut, sinon le libraire meurt, et avec lui le livre futfut. Car, c’est évident, même s’il n’en vend pas ou peu ou sous le manteau ou jamais, le libraire aime à s’entendre dire qu’il reste l’indispensable véhicule du livre futfut.

** le raisonnement est simplissime : la majorité des gens n’est pas futfut, mais le libraire, lui, l’est. Mais aussi – et c’est peut-être la seule chose qu’il ait en commun avec la majorité pas futfut – il n’a pas envie de mourir, et donc il vend quand même des livres pas futfut. La meilleure preuve que le libraire est futfut, c’est que, premièrement, il sait, lui, que la majorité n’est pas futfut et que, deuxièmement, il sait analyser sa propre situation avec une rigueur et une clairvoyance rares, dont découlent directement les énoncés suivants : « Ben oui, mais c’est comme ça », « On est bien obligés », « On préférerait ne pas, mais, vous savez, hein, les gens »…

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/meilleures-ventes-2016/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.