« Rien » de Emmanuel Venet.

rienIl n’est pas toujours évident de définir l’angle selon lequel parler d’un livre.  Du moins de ceux dont on a envie de ne dire que du bien.  La tache qu’on se donne est-elle de donner l’envie au plus grand nombre de le lire?  Cherche t’on à avertir le lecteur d’une subtilité pouvant faire sens plus largement que dans le livre lu, celui-ci servant alors en quelque sorte d’entrée en matière?  S’agit-il d’une exégèse détachée d’autre préoccupations?  S’adresse t’on à qui a lu ou à qui va lire?  Il va de soi que les réponses à ces questions ne s’excluent pas par essence. Mais dans certain cas, il convient d’y réfléchir à deux fois (voire plus si on a le temps).  Car s’y lancer, plein d’un allant admiratif pour la chose lue, sans s’atteler à réfléchir sur ce qu’on poursuit dans la communication (et ses responsabilités), peut précisément aller à l’encontre de tout ce qui suscite cet enthousiasme.  Et, plus grave, de le tuer chez l’autre, le lecteur d’après, ou d’en rendre l’expérience terne ou incomplète.

« Rien » est de ses livres.  On pourrait vous dire qu’on y parle de musique, de la découverte d’un compositeur méconnu, de ce que l’amour devient quand il se vit longtemps, de ce qu’est la création.  On pourrait vous dire que l’écriture en est tout en souplesse.  Que c’est beau.  Etc…  Mais tout cela serait faux.  Ou du moins ce serait vous mener en bateau.  Car ce qui fait le creux du livre, en fonde tout l’intérêt, mais aussi le projet, en est l’expérience de lecture.  Et comme, dans ce cas précis, en parler intelligemment reviendrait à en dévoiler le biais, force nous est de n’en surtout rien dire.  Car le dévoiler serait empêcher l’expérience qu’il rend magistralement possible.  Cette chronique s’achèvera donc sur un mot d’ordre : Lisez-le!

Emmanuel Venet, Rien, 2013, Verdier.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/rien-de-emmanuel-venet/

1 ping

  1. […] Charybde en janvier 2014 et on peut le réécouter ici. Ce qu’en dit la librairie Ptyx est là. Pour acheter le livre chez Charybde, c’est par […]

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.