« Tunnels » de Catherine Ysmal.

TunnelsOui mais tu ne fais rien!  Si, je regarde.

Pierre est à B, cette ville qui « s’engorge d’eau », les tunnels en débordant.  En exil d’un autre lieu, d’un amour aussi, Mathilde.  Et comme si l’exil n’y suffisait pas, il y rajoute l’éloignement que peuvent engendrer des litres et des litres d’alcool.  Et son regard, en je ou en il, est l’occasion d’un regard sur la ville et ses occupants.

Je marche dans la ville avec des histoires plein la tête que je recompose à chaque foulée, pied gauche plus créatif que le droit, joyeux tandis que le droit qui pourtant m’équilibre, puissant et orgueilleux, égrène des faits.  L’un invente, l’autre raconte. 

De cette ville où tout se mêle, où le dehors se mêle au dedans, les gens les uns aux autres, l’écriture de Catherine Ysmal paraît saisir ce qui en fait le lien même.  En un magnifique souffle de 22 pages, par l’évocation d’une rare force de ses vies au ras des pavés, le « ici » que nous donne à lire Catherine Ysmal renvoie sublimement à un partout terriblement humain.

– C’est bizarre ce silence, le silence des pavés, non?

– Ouais, on a même l’impression que la pluie se tait tant ils brillent.

Catherine Ysmal, Tunnels, 2012, Maelström.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/tunnels-de-catherine-ysmal/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.