« Ulysse ou les constellations » de Franck Pourcel.

ConstellationsOn sait qui est Ulysse.  On du moins, possède t’on suffisamment d’outils que pour s’en dresser une image culturelle.  Celle d’un voyageur, d’un exilé, d’un errant ballotté par des luttes qui le dépassent.  Image dont l’origine est devenue insécable de ses développements ultérieurs.  Le Ulysse d’aujourd’hui n’est plus uniquement le Ulysse d’Ithaque.  Il est, entre autres, Enée ou Léopold Blum.  Et aujourd’hui aussi un peu celui de Frank Pourcel, ou de Barbara Cassin dans son dernier livre.  Ulysse est donc moins connaissable que toujours de nouveau à connaître.

Mais qu’est ce qu’une constellation?  Une constellation « est un ensemble d’étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu’une civilisation les relie par des lignes imaginaires, traçant ainsi une figure sur la voûte céleste ».  Une constellation est donc une construction.  Elle est constituée de points, certes.  Mais les points ne sont que donnés.  Ils ne tracent rien d’eux-mêmes.  Il y faut une main qui dessine entre eux.  Ce n’est pas le point qui fait sens, c’est la ligne entre eux.  Le sens ne préexiste pas à la ligne.

Et ce sont des lignes que tissent Frank Pourcel.  Enrichissant le héros d’Ithaque, en noir et blanc ou en couleur, il photographie en traçant, il narre en photographiant.  Sa méditerranée devient maillage de signifiants.  Y constellent des portes, des conflits, des moments heureux, des corps, des insularités.  L’Ulysse nouveau, le errant contemporain, trouve sens en interrogeant ses racines homériques.  Mais en n’en exhumant que la patine antique sans vouloir y déceler la modernité que dessinent ses trajets, n’émerge d’Ulysse qu’une nostalgie.  Le Ulysse antique n’est qu’un point.  Comme le sont Enée ou Léopold Bloom.  C’est la constellation que construit le photographe Frank Pourcel entre les paysages du héros d’Homère et les nôtres aujourd’hui qui fait sens.  Et en donnant à voir vraiment (et si la photographie ne le peut pas, quoi alors?) une méditerranée d’aujourd’hui en lien avec l’homérique, en marchant dans les traces d’Ulysse mais en y marquant son pas propre, sont renouvelées et sublimées des images aussi essentielles que celles de l’errance ou de l’autre.

Frank Pourcel, Ulysse ou les constellations, 2013, Le Bec en l’air.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/ulysse-ou-les-constellations-de-franck-pourcel/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.