« Un ABC de la barbarie » de Jacques-Henri Michot.

abc de la barbarieUne vieille idée m’est revenue […]. Il faudrait que, dans tout le cours du livre, il n’y eût pas un mot de mon cru… (Gustave Flaubert)

Un ABC de la barbarie est bien un véritable abécédaire. Dans lequel s’enchevêtrent, lettres après lettres, dans un ordre scrupuleux, des « bruits » et des citations. Le livre que l’on tient (nous lecteur) entre les mains, nous est présenté comme l’oeuvre inachevée d’un écrivain nommé Barnabé B, dont deux de ses proches (François B et Jérémie B) auraient rassemblés et organisés les textes épars. L’édition en ayant été confiée par ces derniers aux Editions du 9 Brumaire, les deux amis ayant également « enrichi » le texte recomposé de Barnabé d’une préface, d’une postface, de notes et de notes additionnelles.

A ses yeux, la pire jactance était préférable, et de fort loin, aux chaises électriques, aux égorgements, aux emprisonnements, aux éventrations, aux famines, aux génocides, aux mafias, aux mutilations, aux pendaisons, aux tortures, aux travail des enfants… bref, à la concrète horreur planétaire de « l’exploitation et de l’oppression ». 

[…]

Ce à quoi, B. rétorquait qu’il y aurait scandale à en disconvenir, mais qu’il était, malgré tout, requis de mener un combat sans trêve ni merci […] contre le sauvage déferlement langagier qu’il estimait porteur de mort.

Ces bruits que Barnabé décline sont bien ceux ambiants, que tous nous entendons à chaque instant.

3.Il en faut pour tous les goûts!

4.Illuminations féeriques

5.Illusions de courte dure Cf. Répits

6.Images de marque Cf. Journée de tous les dangers

7.Images du jour Cf. Héros

8.Images insoutenables (Cf.Suspenses), images virtuelles

9.Imaginations au pouvoir

10.IMMOBILISMES

Tous ces bruits dans lesquels nous baignons à ce point qu’il n’en sont plus décelables, il convenait d’abord, pour en faire entendre à nouveau la terreur qu’ils proclament, d’en dresser liste. Déjà par cette seule juxtaposition ordonnée, leur terrible inanité, leur parenté de donneur d’ordre redeviennent décelables. Attirer notre attention sur eux en en dressant les listes est donc déjà utile. Mais comment encore en faire ressortir mieux la chape de plomb qu’ils font peser sur le langage qu’en leur opposant sur la page même leur plus exact contraire : la poésie.

Ma tu perchè ritorni a tanta noia?

perchè non sali il dilettoso monte

ch’è principio e cagion di tutta gioia? (Dante Alighieri)

Mais la poésie n’est pas ici (l’a t’elle seulement été autre part que dans l’esprit de ceux qui n’en lisent pas?) rêverie béate d’un ailleurs, geste rassurant vers l’éthéré. La poésie est un art de la guerre, dont le poète est sentinelle. Et chacun de ces gestes, chacune de ces citations que Barnabé, François et Jérémie opposent aux bruits ne fonctionnent jamais comme des échappatoires. Ils sont autant d’alertes. De corps à corps. En s’insérant entre les mots d’ordre, comme des coins, la poésie en dénonce le programme mortifère tout en le retournant contre lui-même.

/ J. a noté, à la rubrique ENFANTS : « Un enfant meurt de faim toutes les 8 secondes » / J’ai écrit cela en 36 secondes. Durant ce temps, 4 enfants sont morts de faim sur la terre, leur berceau. La mort du 5ème est intervenue avant la fin de : « J’ai écrit ». Où vivaient-ils, quel âge avaient-ils, comment s’appelaient-ils, ces 5 enfants?

Sans jamais faire des outils de la mise en abyme un artifice creux, Jacques-Henri Michot s’en saisit pour attester de la continuité et de la collectivité de toute création, comme de toute rage qui la porte. Et réaffirme, avec force et subtilité, qu’à moins de se laisser assourdir par ces bruits, nous ne pouvons nous passer du poète. Encore faut-il que ce dernier n’oublie jamais que son rôle est souvent moins de dire que de faire entendre…

vous allez devoir affronter un risque majeur : celui d’étouffer, à l’ « Aube du Troisième Millénaire », dans la jungle touffue des Bruits.

Jacques-Henri Michot, Un ABC de la barbarie, 2014, Al Dante.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/un-abc-de-la-barbarie-de-jacques-henri-michot/

(2 commentaires)

    • MICHOT on 20 avril 2016 at 9 h 07 min
    • Répondre

    Je découvre ce texte aujourd’hui seulement (20 avril). Merci, merci !

    1. le délai de sa lecture, en sus de celui des remerciements adressés à qui l’a lu et en a fait publicité, démontrent que l’oeuvre n’a que faire de délais… Merci à vous pour cela!

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.