« Une autre façon de raconter » de John Berger et Jean Mohr.

Une autre façon de raconterQue signifient les photographies?  Comment sont-elles utilisées? […] Une photographie est le lieu de rencontre des intérêts du photographe, du photographié, du spectateur et de ceux qui utilisent la photographie ; et ces intérêts sont souvent contradictoires.  Ces contradictions à la fois cachent et redoublent l’ambiguïté naturelle de l’image photographique.  […] naturellement et nécessairement, s’interroger sur la photographie conduit à poser la question de la signification des apparences en elles-mêmes.

Edité pour la première fois (pour sa première partie) en 1981, ce livre de John Berger et Jean Mohr, depuis longtemps indisponible, ressort accompagné du DVD d’un film cor-réalisé par John Berger et Timothy Neat, « Joue-moi quelque chose », lui-même préfacé par Anne Michaels.  L’ensemble se présente d’abord comme une vaste réflexion sur la photographie et l’image, dont le troisième chapitre de la première partie se veut une forme de mise en pratique des « conclusions théoriques » des parties qui précèdent.  Où seraient « analysés » les enjeux que mettent en scène et déploient les images du photographe.  Où, au travers de son expérience, un « décodage » serait opéré des modes de représentation, de leur ambiguïté, de ce qu’ils révèlent de qui montre, de qui est montré et de qui regarde.  Ainsi d’une séquence au cours de laquelle sont proposées des images photographiques à neuf personnes différentes dont le lecteur ne connaît que la profession, chacune de celles-ci devant se fendre de leur « interprétation », cette dernière pouvant être « vérifiée » par le lecteur, le photographe lui proposant, après lecture des interprétations, le contexte « réel » du cliché.  Se mêlent et se démêlent ainsi ce qui est vu, qui voit et qui lit.  Et au travers de leurs écarts ainsi mis en exergue se découvrent les questions essentielles que soulève l’acte de voir et de narrer.

Mais, au delà même de ce qui pourrait passer pour un but premier, écrire un essai sur la photographie, s’élabore, dans le creux même des questions posées, la volonté de leur donner un relief autre que théorique.  En questionnant la photo, il faut faire acte de photo.  Non que cela soit comme un forçage.  Mais parce que, autrement c’est impossible.  Parce qu’une image est toujours imaginée.  Et qu’en parler même reste imaginer.

Nous voudrions qu’elle soit lue comme une œuvre d’imagination.

Fondamental.  Et beau.

John Berger & Jean Mohr, Une autre façon de raconter ;  John Berger & Timothy Neat, Joue-moi quelque chose, 2014, l’écarquillé.  On en parle aussi ici, sur Musique 3, avec Fabrice Kada et Anne Mattheeuws, dans « Temps de Pause ».

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/une-autre-facon-de-raconter-de-john-berger-et-jean-mohr/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.