Vieux brol 3 : « Les regrets » de Joachim Du Bellay.

joachim-du-bellayNe subsiste bien souvent de certains livres, dans nos esprits assommés par la « nouveauté  » , qu’une vague idée, que le souvenir lointain (et bien souvent déformé) de commentaires.  N’en surnage que l’impression d’un déjà connu, d’un déjà lu, qui les fait irrémédiablement verser dans les limbes de ce qui n’est définitivement plus à lire.  D’où l’idée de cette série de chroniques de retours aux textes lus.  Sans commentaires.

Ainsi le marinier souvent pour tout thresor rapporte les harens au lieu de lingots d’or, ayant fait comme moy, un malheureux voyage.

Il n’est feu si ardant, qu’un feu qui est enclos, ils n’est si fascheux mal qu’un mal qui tient à l’os, et n’est si grand’ douleur, qu’une douleur muette.

O combien est heureux, qui n’est contraint de feindre ce que la vérité le contraint de penser.

Celuy vrayment est fol, qui changeant l’asseurance dun bien qui est present, en douteuse esperance, veult tousiours contredire à son propre desir.

car la vraye richesse est le contentement.

O beau corps transparent! Ô beaux membres de glace.  O divines beatez pardonnez moy de grace, si pour estre mortel, ie ne vous ose aymer.

Mais ce que lon en doit le meilleur estimer c’est quand ces vieux cocus vont espousser la mer dont ils sont les marits & les Turcs l’adultere.

Paris est en scavoir une Grece feconde, une Rome en grandeur Paris on peult nommer, Une Asie en richesse on le peult estimer, en rares nouveautez une Afrique feconde.

Ayme doncques (Ronsard) comme pouvant haïr, Hais doncques (Ronsard) comme pouvant aymer.

L’artifice caché c’est le vray artifice : la souris bien souvent périt par son indice, et souvent par son art se trompe l’artisan. 

Helicon est tary, Parnasse est une plaine, les lauriers sont seichez, et France pleine de l’esprit d’Appollon, ne l’est plus que de Mars.

Joachim Du Bellay, Les regrets, 1558, Federic Morel éditeur.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/vieux-brol-3-les-regrets-de-joachim-du-bellay/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.