« VUAZ » de Vincent Tholomé.

VUAZLes Surin Surimi, Pain, Camion, Louis Gagarine sont parmi les personnages de ce livre.  Où l’on trouve aussi des saumons qui chassent à grands coups de queues la peur du peu.  Ainsi qu’une propension de tous à beaucoup manger et beaucoup boire.  Et une aversion pour le peu qu’il s’agit de vaincre par un mieux qu’apporte le groupe.

l’un et l’autre nous luttons contre le peu et nous luttons l’un contre l’autre.

Tous ceux sont nés d’une faille, d’un fond.  Dont c’est le rôle dévolu à la parole du poète d’en rendre compte.

Puis.  Nous.  Les nés.

La narration va alors s’étaler sur la page en dénivelés, former des crêtes, naviguer entre les vallées et les sommets sur lesquels tombent parfois des ondées plus ou moins intenses.  De temps en temps, une crevasse, un achoppement, cisaille le flux de la phrase.

Puis nos journées ont commencé.  C’était ainsi.  Toujours ainsi.

VUAZ est né d’une résidence de Vincent Tholomé dans le Jura.  Et c’est la collaboration avec Patrice Masson lors de cette résidence qui a donné forme au texte.  Tous deux ont réussi à parfaitement inscrire sur la page les éléments du Jura, la pluie, le vent, les roches, les mousses dont VUAZ sourd tout entier.  Le point, l’inversion du sens d’écriture, les décalages de phrase, tout est dispositif.  Mais un dispositif efficace, qui s’efface derrière les effets qu’il laisse chez les lecteurs.

Vincent Tholomé, VUAZ, 2013, Maelström.  Une couverture avec cinq typos différentes, une qualité de papier qu’on pensait dévolue à d’autres usages, une maquette presque non-maquette (je fais une collection qui s’appelle compact donc je vais faire une couv qui ressemble à un lecteur de cd?!?), un commentaire qui dit vouloir se faire rencontrer le livre et le public « là où surgit le tigre (sic) de l’intime »…  Du temps où nombre de nouveaux éditeurs semblent avoir compris qu’un livre ne peut faire l’économie d’une réflexion sur l’objet qu’il est et les rapports qu’il entretient avec ce qui se trame en lui, il est dommage (et d’autant plus quand l’œuvre met en jeu à ce point la matérialité du livre) de constater que d’autres ont tendance à fabriquer des objets qui fonctionnent comme des repoussoirs…

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/vuaz-de-vincent-tholome/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.