↑ Revenir à La vitrine

Imprimer ce Page

Vitrine de janvier : papiers découpés.

« L’oeuf » dont nous présentons les originaux tout le mois de janvier en est un sublime exemple : le lieu d’expression qu’est la page ne se limite pas aux seules deux dimensions.  Elle peut être découpée, rognée, pliée.  Elle peut être l’occasion d’un relief, d’un dépliement.

Bien loin d’être simple artifice commercial se retranchant derrière l’excuse d’une originalité à bon compte, la découpe peut être l’occasion d’une expression.  Dans « Albert Angelo » de B.S. Johnson, elle est l’occasion d’une projection dans le futur.  Chez Bruno Munarie avec « Dans le brouillard de Milan », elle permet de mêler les univers.  Dans l’impressionnant « Flatland » sorti chez Zones Sensibles, elle crée le vertige de l’émergence de la fiction dans la réalité du lecteur.  Bref, bien utilisée, elle fait sens.

Nous vous proposons tout le mois de janvier de découvrir une sélection de ces papiers maltraités par la lame.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-vitrine/4-vitrine-de-janvier-papiers-decoupes/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>