↑ Revenir à La vitrine

Imprimer ce Page

Vitrine d’octobre 2013 : Claude Simon.

EXPO SIMONClaude Simon aurait eu 100 ans ce 10 octobre 2013.  Nous ne nous privons pas de revenir sur son importance chaque fois que possible.  Certains trouveront même que notre enthousiasme est ad nauseam.  Etant opiniâtres et plus affirmés encore dans nos convictions que dans nos détestations, nous profitons donc sans scrupule de chaque opportunité pour redonner à cet immense auteur la place qu’il mérite.  Un centenaire (même conditionnel) étant finalement une occasion comme une autre.

Prix Nobel en 1985, traduit en près de trente langues, son œuvre la plus connue « La route des Flandres » au programme de l’agréation 2010-2011, objet d’étude et d’admiration dans de nombreuses contrées qui l’ont élevé au rang d’auteur classique, Claude Simon reste encore très largement mésestimé dans les pays d’expression française.  Certains ne se sont pas même privés de contester la légitimité de son prix nobel, engageant celle de toute son œuvre, qualifiant celle-ci d’hermétique ou d’artificielle.  Et ne voyant, dans toutes ses tentatives de rendre le réel qu’un inutile et prétentieux pied de nez à la tradition, le reléguant dans les limbes d’une éternelle avant-garde toute engoncée dans ses excès solipsistes.  Bref, Simon c’est du jargon pédant, de l’élitisme incompréhensible.

Pour mieux contredire ces esprits chagrins dont les oukases ont bien malheureusement déteints sur le plus grand nombre (au point d’en apeurer plus d’un), un mois ne sera pas de trop.  Nous proposerons de revenir lors de ce mois d’octobre sur l’œuvre littéraire de Claude Simon mais aussi sur son pendant photographique, bien moins connu, qui s’éclairent chacun superbement.  Vous trouverez chez nous une expo (petite expo, hein) de photographies originales, le livre de photo en vente (pièces TRES rares) et bien sûr tous ces textes.  Vous découvrirez que Claude Simon, c’est pas difficile à lire.  Que son mode d’expression ne nécessite rien, si ce n’est accepter de s’y laisser emmener.  Et que si effort il demande il n’est rien en comparaison de l’idée insurmontable qu’on s’en fait ni en regard des forces qu’il déclenche.

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-vitrine/vitrine-doctobre-2013-claude-simon/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>