Archives de la Catégorie : Chevillard, Eric

« Ronce-Rose » de Eric Chevillard.

  Si Ronce-Rose pend soin de cadenasser son carnet secret, ce n’est évidemment pas pour étaler au dos tout ce qu’il contient. D’après ce que nous croyons savoir, elle y raconte sa vie heureuse avec Mâchefer jusqu’au jour où, suite à des circonstances impliquant un voisin unijambiste, une sorcière, quatre mésanges et un poisson d’or, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/ronce-rose-de-eric-chevillard/

« Juste ciel » de Eric Chevillard.

-Où allons-nous? En finirons-nous jamais avec cette question si même mort, on se la pose encore? Albert Moindre n’est plus.  N’en déduisons pas alors qu’il n’a plus rien à nous dire.  Tel Enée portant Anchise, Eric Chevillard charge Moindre mort (on vous laisse imaginer ce que peut représenter un moindre qui n’est plus) sur ses musculeuses …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/juste-ciel-de-eric-chevillard/

« L’auteur et moi » de Eric Chevillard.

j’aime tout […] aussi l’oeuf, quel qu’il soit, qui tient si étroitement serrée aussi longtemps que possible la déconvenue. Tout donc. Sauf une chose : le gratin de chou-fleur.  Dès le début, le narrateur l’affirme sans ambages à une demoiselle aussi mutique qu’à l’oreille charitable.  Le gratin de chou-fleur est sans conteste la pire chose qui soit …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/lauteur-et-moi-de-eric-chevillard/