Author's posts

« Le Monde horizontal » de Bruno Remaury

Et dans ces années-là, la grande raison majuscule leur chuchote tous les jours à l’oreille que l’on ne doit voir que ce que l’on sait et ne croire que ce que l’on comprend Que se passe-t-il entre le geste qui fabrique la main négative sur la voûte d’une grotte de Gargas en Haute-Pyrénées il y …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/le-monde-horizontal-de-bruno-remaury/

« Blues pour trois tombes et un fantôme » de Philippe Marczewski.

On trimballe toujours sa ville avec soi. L’attachement d’un écrivain à une ville a une longue histoire. Il y a Dublin et Joyce, Trieste et Svevo, Paris et Réda, etc. Et cet attachement, dès qu’il est conscient qu’il constitue, peut-être, une part importante de ce qu’il est devenu, l’écrivain tentera d’en préciser les contours par …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/blues-pour-trois-tombes-et-un-fantome-de-philippe-marczewski/

« Objectivité » de Lorraine Daston & Peter Galison.

Dans l’esprit du « commun » comme dans celui du « spécialiste », ce qui est scientifique est à ce point accolé à ce qui est objectif que ce dernier terme parait donner la définition du premier : n’est scientifique que ce qui est objectif. Et la chose est supposée à ce point entendue qu’elle ne souffrirait d’exception ni …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/objectivite-de-lorraine-daston-peter-galison/

« Même les chiens » de Jon McGregor.

Des gribouillis au crayon apparaissent, au bas du papier peint, près des piles de chaussures et des caisses de jouets. Des traits de feutre accompagnés d’une date s’élèvent sur le mur le long de l’encadrement de la porte, mesurant la croissance de leur fille d’une largeur de pouce à la fois. De minuscules chaussures se …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/meme-les-chiens-de-jon-mcgregor/

« Le Mépris » d’Alberto Moravia

Certains livres, devenus à juste titre célèbres, sont toujours accompagnés longtemps après leur parution d’un cortège impressionnant d’interprétations diverses et parfois contradictoires. Ainsi en va-t-il incontestablement du Mépris. À partir d’un motif simplissime, la désaffection d’une femme pour son mari, Alberto Moravia a construit un récit qui ne laisse de déstabiliser le lecteur. Relire le …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/le-mepris-dalberto-moravia/

« Morphine » de Szczepan Twardoch.

Et je ne dors pas de la nuit. Au lieu du sommeil : des questions. Qui suis-je? Pourquoi suis-je? Ou plutôt, surtout : pourquoi suis-je une enflure, un porc, un néant moral, un scélérat. J’aurais pu être qui bon me semblait, j’ai tout pour être un grand, on m’a dressé pour la grandeur, j’aurais pu …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/morphine-de-szczepan-twardoch/

« Danube » de Claudio Magris

Souvent la lecture – ou la relecture – d’un texte tout imprégné de l’histoire du temps auquel il fut écrit permet, incidemment, de relire autrement le laps de temps écoulé depuis et d’éclairer mieux l’actualité la plus pressante. À l’heure où paraissent se fabriquer à neuf des clivages qui éloignent toujours plus deux portions d’une …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/danube-de-claudio-magris/

Vieux brol 28 : « La Guerre et la Paix » de Léon Tolstoï.

Ne subsiste bien souvent de certains livres, dans nos esprits assommés par la « nouveauté  » , qu’une vague idée, que le souvenir lointain (et bien souvent déformé) de commentaires.  N’en surnage que l’impression d’un déjà connu, d’un déjà lu, qui les fait irrémédiablement verser dans les limbes de ce qui n’est définitivement plus à …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/vieux-brol-28-la-guerre-et-la-paix-de-leon-tolstoi/

« En vie » d’Eugène Savitzkaya.

Parfois on lit un texte trop tôt ou trop tard ou pour des raisons qui, à l’instant où l’on s’en saisit, ne sont pas les bonnes, ou du moins pas les meilleures. On veut lire en avance sur son âge. On veut lire un texte car on s’est donné pour objectif de tout lire d’un …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/en-vie-deugene-savitzkaya/

« Poèmes bleus » de Georges Perros.

Ma motocyclette avait de ces ruades Comme parfois en ont les choses Certes la poésie est bien pure forme appliquée au langage. Mais il n’est pas obligatoire, pour qu’on puisse la dire « bonne » (ou « intéressante », ou « intelligente », ou « novatrice », ou « originale », ou…) qu’elle doive à ce point être un laboratoire formaliste, que le lecteur, face …

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/poemes-bleus-de-georges-perros/