Archive mensuelles: juillet 2017

« Homo Detritus » de Baptiste Monsaingeon.

  A vivre continûment en contact rapproché avec une chose, on finit souvent par ne plus l’apercevoir. On ne se rend plus même compte qu’elle a une histoire et que son concept, sa définition, ont pu faire l’objet de mutations, de changements, qui la rendent alors indiscernables du contexte dans lequel elle se fond. Ainsi …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/homo-detritus-de-baptiste-monsaingeon/

« Fumées » de Eric Suchère.

Le 25 de chaque mois, depuis octobre 1997, Eric Suchère envoie un texte sur carte postale à un nombre fixe de correspondants. Le projet, conçu pour s’arrêter après 365 épisodes, s’achèvera donc en 2028. Sont rassemblés dans Fumées les textes d’octobre 2007 à septembre 2012. Tous sont consultables ici. deviner où cela va se produire …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/fumees-de-eric-suchere/

Vieux Brol 22 : « Illusions perdues » d’Honoré de Balzac.

  Ne subsiste bien souvent de certains livres, dans nos esprits assommés par la « nouveauté  » , qu’une vague idée, que le souvenir lointain (et bien souvent déformé) de commentaires.  N’en surnage que l’impression d’un déjà connu, d’un déjà lu, qui les fait irrémédiablement verser dans les limbes de ce qui n’est définitivement plus à …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/vieux-brol-22-illusions-perdues-dhonore-de-balzac/

La douche. La suite.

  Bon, si vous nous avez lu, sur Facebook, ou via d’autres ondes, ces derniers jours, vous aurez remarqué qu’il y était abondamment question de douches, de sans abri, de détecteur de mouvement, d’aménagement floral, de démontage, de grogne, de honte, etc… Pour ne pas nous répéter, on vous renvoie au premier épisode : premier …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-douche-la-suite/

La douche et la bêtise crasse…

  Hier, nous tombâmes là-dessus : un système d’arrosage pour faire fuir les sans-abris. C’est peu dire que nous devînmes tout rouge de colère… Car, non contents de faire fuir le plus fragile d’entre nous à coup d’aménagement floral – la belle excuse qui eût déjà suffi à notre courroux -, on double cette mesure …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-douche-et-la-betise-crasse/

Le panda rouge, le stock et le jardin.

  Prenez l’être le plus « mignon » auquel vous puissiez penser. Un chaton, un hamster, un dauphin, un panda rouge, un nouveau-né (défripé). Par exemple. Faites lui subir les pires avanies. Épuisez sur lui vos idées les plus perverses. Torturez-le, déchiquetez le. A feu doux, maintenez en lui un fifrelin de vie qui puisse juste témoigner …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/le-panda-rouge-le-stock-et-le-jardin/

« Jours redoutables » de Christophe Manon & Frédéric D. Oberland.

  Ça parle de la douleur d’être, de la fugacité des plaisirs, de ces jours où la peur pourrait nous submerger. Ça parle d’épidermes qui se touchent, s’épanchent dans des désirs dont ils savent l’illusoire. Ça parle d’inextinguibles souffrances. Ça parle de nos égarements. Ça parle d’épiphanies. Et ça en parle si bien que ça …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/jours-redoutables-de-christophe-manon-frederic-d-oberland/

« Le monde à l’épreuve de l’asile » de Didier Fassin.

En 1976, l’OFPRA, Office français de protection des réfugiés et des apatrides, enregistra 18 478 demandes d’asile et prit une décision favorable dans 95 % des dossiers qu’il examina. En 2006, il reçut 26 269 demandes similaires et ne donna le statut de réfugiés qu’à 8 % des requérants. La littérature asilaire serait presque devenue …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/le-monde-a-lepreuve-de-lasile-de-didier-fassin/

« L’esthétique de la résistance » de Peter Weiss.

  Tout en courant de la gare du métro Schwarzkopfstrasse, par la Chausseestrasse jusqu’à la Pflugstrasse, tandis que hurlaient les sirènes et que me hélaient les responsables des blocs d’immeubles pour me forcer à descendre dans l’abri le plus proche, poursuivi par les sifflets à roulettes, une question me tourmentait et, tandis que les autos …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/lesthetique-de-la-resistance-de-peter-weiss/