Archives de la Catégorie : Michaux, Henri

« Par des traits » de Henri Michaux.

  Si nos langues nous semblent formées, stables autant bien sûr que peuvent l’être les évènements baignant dans ce que l’on nomme présent, si nous ne pouvons avoir connaissance que de langues qui ont réussi, qui ont donné lieu à un alphabet, à des systèmes normés qu’ils soient consonantiques ou pictographiques, nous est-il même seulement possible …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/par-des-traits-de-henri-michaux/

« Nous deux encore 1948 » de Henri Michaux.

Lou, je parle une langue morte, maintenant que je ne te parle plus. Il est parfois difficile de s’attaquer à certains textes.  Tant les lire semble entrouvrir un gouffre. En 1948, Michaux connaissait un drame qui allait profondément marquer sa vie comme son écriture.  Sa femme, alors que lui était en voyage à Bruxelles, était …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/nous-deux-encore-1948-de-henri-michaux/

« Les commencements » de Henri Michaux.

Au commencement est la REPETITION. L’enfant qui trace un cercle est au début du livre de Michaux mais surtout d’autre chose, qui épouse bien plus que la seule naissance du dessin chez l’enfant.  Il y a d’abord cette ligne qu’il trace puis qui vient s’enclore sur elle-même pour délimiter, figurer la tête d’un homme.  Cercle qui …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/les-commencements-de-henri-michaux/