Author's posts

« 58 lettres à Ulrike von Kleist » & « Ma bouteille de Leyde » de Marie de Quatrebarbes

  Je commence, hardiment, là où il faudrait peut-être finir. Ulrike von Kleist est la demi-sœur de Heinrich von Kleist (1777-1811), le célèbre dramaturge et romancier allemand, avec laquelle ce dernier entretint une correspondance. C’est dans ces lettres que l’on peut sans doute le mieux déceler la subtile radicalité comme la profondeur désespérée de l’écriture …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/58-lettres-a-ulrike-von-kleist-ma-bouteille-de-leyde-de-marie-de-quatrebarbes/

Hit connection 2018!

Non seulement on cause de livres biens mais on en vend aussi. Et comme on vend plutôt bien d’abord les livres biens, on a tendance à penser que c’est peut-être bien parce qu’on en cause plutôt bien. On ne prétendra nullement qu’on est quelqu’un de bien, bien sûr – même si tout un chacun aura …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/hit-connection-2018/

« Esthétique de la charogne » de Hicham-Stéphane Afeissa.

  Toute esthétique de la charogne est aussi bien une esthétique de la limite N’en déplaise à certains, la charogne, le corps mort – humain surtout, mais pas que – fut de tout temps abondamment utilisé par l’art. Et dès la poétique d’Aristote, cette utilisation fut, incidemment ou frontalement, questionnée. La charogne est-elle un point …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/esthetique-de-la-charogne-de-hicham-stephane-afeissa/

« Mon musée de la cocaïne » de Michael Taussig.

  Alors que le monde vacille sous les effets de l’autodestruction politique et écologique dans laquelle il s’est engagé, nous avons besoin d’éprouver un étonnement sans cesse renouvelé au sujet des réalités matérielles de l’Être À Bogota, dans le musée de l’Or de la Banque de la République de Colombie, l’or est exposé en tant …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/mon-musee-de-la-cocaine-de-michael-taussig/

« Les hommes et la poussière » de Elio Vittorini.

  La route monte avec sa poussière, puis elle rencontre le vent, et elle court le long du ciel. Les cimes des montagnes apparaissent en contrebas, depuis cet endroit. Il se passe, au sens courant du terme, peu de choses dans les nouvelles de Vittorini. Il y a Emilio qui rencontre une femme dans le …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/les-hommes-et-la-poussiere-de-elio-vittorini/

Vieux brol 24 : « Splendeurs et misères des courtisanes » de Honoré de Balzac.

  Ne subsiste bien souvent de certains livres, dans nos esprits assommés par la « nouveauté  » , qu’une vague idée, que le souvenir lointain (et bien souvent déformé) de commentaires.  N’en surnage que l’impression d’un déjà connu, d’un déjà lu, qui les fait irrémédiablement verser dans les limbes de ce qui n’est définitivement plus à …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/vieux-brol-24-splendeurs-et-miseres-des-courtisanes-de-honore-de-balzac/

« Logique & Vérité » de Alain Chauve.

  Les Anciens avaient éprouvé quelques difficultés avec les propriétés logiques des propositions. Il leur semblait que la proposition « il fait jour », par exemple, était tantôt vraie et tantôt fausse : vraie le jour, fausse la nuit. C’était évidemment méconnaître que la possibilité qu’a cette proposition d’être vraie ou fausse est une propriété logique indépendante …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/logique-verite-de-alain-chauve/

« Considérations sur le homard » de David Foster Wallace.

  Il apparut que l’inspecteur du LAPD trouvait le porno émouvant, bien plus que la production grand public hollywoodienne où les acteurs – quelquefois très talentueux – déambulent en feignant l’humanité, c-à-d. :  » Dans les vrais films, c’est fait exprès. Moi, je crois que ce que j’aime dans le porno, c’est quand ça arrive …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/considerations-sur-le-homard-de-david-foster-wallace/

« Qu’appelle-t-on panser? » de Bernard Stiegler ou L’aboutissement du capitalisme part III

  Prenons deux maximes : « Le ridicule ne tue pas » et « Ce qui ne tue pas te rend plus fort ». Accolons-les, nous obtenons : « Bernard Stiegler est vivant et son dernier livre fait encore plus fort ». L’un des propres du pensum, à quoi qu’il s’attache, est de décourager d’emblée. Celui-ci à peine entrouvert et déjà …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/quappelle-t-on-panser-de-bernard-stiegler-ou-laboutissement-du-capitalisme-part-iii/

« La Cartothèque » de Lev Rubinstein.

  On peut faire un absolu de n’importe quelle faiblesse passagère en l’érigeant en principe structurant Un principe formel, que ce soit en littérature ou dans un autre art, est souvent conçu comme l’acmé du créateur. Il est aujourd’hui essentiel à qui veut percer de bâtir un système d’expression (et l’absence de système est aussi …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-cartotheque-de-lev-rubinstein/