Delhaize ou de l’art d’être bête et méchant.

JUSITCIERUn pigeon, ça vit dehors, ça fait caca partout, ça vole de temps en temps, ça mange ce que ça trouve ou ce qu’on lui donne, c’est vecteur de plein de maladies, c’est pas toujours très propre sur soi, ça sent souvent pas très bon…  Un pigeon c’est un peu comme un SDF alcoolique polonais…  C’est peut-être la comparaison qui fut à l’origine de la décision du Delhaize de Flagey à Bruxelles de bâtir des « chasse-pauvres » sur les pierres larges de son immense bâtiment*.  Pierres où des sans-abris, depuis de nombreux mois, avaient trouvé un bien précaire refuge contre le froid et les intempéries.  Si l’être humain, du haut de sa supériorité technique, a inventé la rangée de piques anti-pigeon, ce nuisible à plumes, ne pourrait-il pas s’en inspirer pour éloigner le SDF alcoolique polonais, ce nuisible à face sournoisement humaine?

Alors certes, ils n’ont pas été poser des lignées de piques acérées.  C’eût paru trop directement cruel (le contondant effraie).  Et puis, qui sait, le pauvre, ce fourbe, eût pu prendre les habitudes du fakir.  Que nenni.  Ils ont été construire des structures de bois lisses dont la déclivité prête plus à la varappe qu’à un sommeil paisible. Delhaize Comprenant justement qu’à moins d’être un bouquetin – et encore! – , aucun membre du règne animal ne pouvait dignement trouver le repos sur ces constructions et donc s’y installer…

L’avantage de ce système est aussi que, tout comme la rangée de piques interdit le repos au pigeon, mais aussi au moineau, au rouge-gorge, au merle, au corbeau, à la chouette effraie, à la grue cendrée, à la cigogne, à la sterne, au manchot, à l’autruche, à l’avocette élégante, à la bernache à cou roux ou au syrrhapte, le « chasse-pauvres » interdit le repos au SDF alcoolique polonais mais aussi au fakir indien, au vieillard flamand, au portugais, au sans-papier marocain, à l’immigré clandestin berbère anversois, au chômeur en fin de droit ou au bambin épuisé d’avoir trop joué…  A considérer l’un de ses membres comme un nuisible par essence, on en vient à ne voir dans chaque représentant d’une espèce que ce qui peut lui nuire…

Ces « chasse-pauvres » qui fleurissent un peu partout sont une insulte à ceux qu’ils visent directement (à propos : comme Delhaize a de la suite dans les idées, les SDF alcooliques polonais ont été délogés par des vigiles privés accompagnés de chiens!) comme au genre humain.  En scindant celui-ci entre ceux qu’ils présentent comme des nuisibles et les autres censés les combattre, ces systèmes occultent la détresse des premiers – car, c’est bien sûr d’abord de détresse qu’il s’agit!- et entretiennent les seconds dans une illusion éthérée : il n’y a pas de misère, puisqu’on ne la voit pas!  Bien sûr, on ne peut dénier à personne l’envie de rester douillettement dans l’ignorance, même si, par les temps qui courent, cela demande une solide volonté.  Quant à la faire fuir toujours plus loin en l’humiliant…

Nous avons dès lors décidé de ne pas laisser plus longtemps le terrain libre à l’insulte et à l’humiliation des plus faibles d’entre nous (oui oui un sdf alcoolique polonais, on appelle ça « nous » aussi).  Nous vous convions donc à venir démonter (et uniquement les démonter, sans endommager ce qui va autour) ces mécanismes de la honte ce mercredi 29/04/2015 à 16.00.  Amenez pied de biche, dévisseuses, tournevis, marteau, tracts, journalistes, appareils photos, caméras.  Venez très beaucoup.  Rameutez autant.**  ***

* oui oui il s’agit donc bien d’un lieu privé.  Et donc, de démonter des mécanismes strictement privés.  Bien entendu, en cette époque où la propriété privée est érigée en parangon absolu (et loin de nous l’idée de dire que la propriété privée n’est un apport en rien), agir de la sorte titille non seulement la légalité (ben oui c’est illégal) mais aussi une règle éthique devenue fondement.  On rappellera juste que, déjà coulées dans la loi ou non, existent des limites à ces droits à la propriété.  Ce n’est pas parce que vous êtes chez vous, par exemple, que vous pouvez égorger votre femme, ou vos enfants, ou le chat du voisin.  Ce n’est pas parce que vous êtes chez vous non plus que cela vous donne le droit d’insulter les gens qui passent sur le trottoir.  Qu’il soit public ou privé, légal ou non, un acte qu’en raison on ne peut définir que comme bête et méchant doit être combattu!

** Le but de ceci est bien entendu de faire disparaitre ce dispositif particulier.  Mais aussi d’alerter et d’éclairer sur la prolifération de ces aménagements, quelle qu’en soit la forme singulière.  Il n’est pas dans notre intention de chercher une confrontation.  Même si elle ne nous effraie pas (La crainte naît de l’impuissance de l’âme, et n’appartient donc pas à l’usage de la Raison. Spinoza in L’éthique).  N’hésitez donc pas à venir, vieux, sans-papiers, jeunes, femmes, hommes, travestis, homos, hétéros, pauvres, riches, de droite, de gauche, chrétiens, musulmans, ou pas, et (pour une fois qu’on vous le demande) à partager le plus largement possible.  Au pire, c’est une pub pour Delhaize…

***On a créé un événement Facebook.  Celui-ci est public. N’hésitez pas à inviter vos contacts.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/delhaize-ou-de-lart-detre-bete-et-mechant/

(43 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • faussillon on 29 avril 2015 at 11 h 21 min
    • Répondre

    Le magasin Delhaize d’Ixelles fait marche arrière. La mobilisation citoyenne a porté ses fruits, c’est un bel exemple du pouvoir collectif. La question reste cependant posée quand à la société que nous voulons, et du pouvoir qu’ont ces grandes enseignes sur nos vies au quotidien.
    N’oublions pas que Delhaize est aussi une société qui il y a quelques mois annonçait des licenciements, des fermetures de magasins, alors qu’elle affiche des profits records.
    Que voulons nous pour nos enfants, nos vieux, pour nous-même, et pour ceux qui sont tout simplement exclus du partage des richesses que NOUS produisons chaque jour ?
    LE RASSEMBLEMENT EST MAINTENU A 16H RUE DU HENIN A IXELLES. Venez nombreux pour fêter cette victoire de l’humain sur la machine à profit.

    • Thomas on 27 avril 2015 at 16 h 06 min
    • Répondre

    Merci à Ptyx pour cette prise de position courageuse. Quant aux réactions bêtement démagogiques qui consistent à dire « Eh ben vous n’avez qu’à accueillir ces SDF chez vous », elles se passent de commentaires. Le rapprochement est peut-être un brusque, mais je pense à ces naufragés de la Méditerranée, ces milliers de morts en mer après avoir tenté une traversée sur un navire-suicide… Eh bien si : ça a tout à voir. On va chercher à traiter les symptômes, plutôt que le mal. Dans un cas, construire ces espèces de repoussoirs (pics, boules, planches inclinées, peu importe la forme), dans l’autre, se renvoyer la balle de pays en pays (Italie, et tous les autres pays européens) pour se demander que faire des migrants libyens, syriens, etc.

    • Annie on 26 avril 2015 at 9 h 31 min
    • Répondre

    Avez-vous l’adresse mail de la DG de Delhaize? Je voudrais les informer que je vais boycotter leurs enseignes même si cela ne sera pas pratique pour moi!

    1. Je vais faire mieux! Je les vois ce lundi et leur passe le message!

    • Jojo on 23 avril 2015 at 21 h 22 min
    • Répondre

    Moi je n’aime pas les pauvres, vraiment pas du tout.
    Je voudrais qu’ils soient aisés et instruits pour ceux qui n’ont pas eu cette chance.
    Le problème c’est que les gauchistes n’auraient plus de raison d’être, plus besoin de solidarité imposée puisque tout le monde aurait ce dont il a besoin.
    Quand je vous lis, je me dis que vous êtes inadapté à l’endroit et à l’époque où vous vivez, cela ne dois pas être confortable. Faites attention à Darwin 😉
    Pour info, j’ai un logement, une auto et je mange à ma faim mais mes revenus sont proche du minimex, je suis indépendant personne physique et j’ai un métier totalement manuel qui se pratique dehors toute l’année mais ça ne m’empêche pas de penser très sincèrement ce que je viens d’écrire.
    Il ne faut pas non plus en vouloir à Delhaize, leur but c’est de gagner de l’argent comme vous, comme moi. Et je ne doute pas un seul instant qu’il fait vivre beaucoup plus de gens et paye beaucoup plus d’impôts que vous et moi réunis …. Je ne serais pas étonné que les dons anonymes des travailleurs de Delhaize soient significativement plus élevé que tout ce que vous pouvez faire pour les pauvres et autres malheureux dans la vie.
    Ne critiquons pas trop vite, ne démolissons pas, mais soyons positifs et constructifs.

    Bien à vous.

    jojo

      • Perceval on 24 avril 2015 at 14 h 39 min
      • Répondre

      Merci pour ces quelques perles néolibérales ! Lisez Darwin et vous y trouverez que le pauvre est sans doute mieux armé que vous pour faire face à l’époque où nous vivons.

      Nous sommes un monde où il y a davantage de Sancho Pança que de Don Quichotte, disait Cora Vaucaire dans les années septante. Aujourd’hui, les Sancho Pança sont carrément au pouvoir et les choses ne vont guère mieux. Pas même pour les Sancho !

    • Claire on 23 avril 2015 at 21 h 10 min
    • Répondre

    Longue vie à Styx !
    Bravo et merci pour votre prise de position claire.
    Comme quoi, remettre la pauvreté et la déshumanisation au coeur de notre quotidien choque le bourgeois…

      • Jojo on 23 avril 2015 at 21 h 32 min
      • Répondre

      Bonsoir Claire,

      J’ai déjà vu de la pauvreté intellectuelle et beaucoup de déshumanisation dans la bourgeoisie. Par contre j’en connais d’autres très sympathiques et très gentils. Qui donnent du travail aux gens en ayant du personnel à domicile ou une entreprise( souvent une PME). Il y a de tout partout, il ne faut pas faire de généralités, ça ne donne pas de force.

      Bien à vous.

    1. En espérant qu’elle se sera plus longue que pour ceux qui le traversent…

    • Âme on 22 avril 2015 at 20 h 35 min
    • Répondre

    Il est surtout dommage que l’on s’intéresse plus aux effets qu’aux causes. Comment en sommes nous arrivés à « régler le problème des SDF » par une petite mesure d’urbanisme? Pourquoi en sommes nous là? Et maintenant que nous en sommes là n’oublions pas que demain des SDF il y en aura encore plus. Et puis encore plus.
    Delhaize dit: « les SDF me dérangent parce qu’ils sont devant chez moi et que je les vois. Si ils étaient ailleurs qu’importe! Déplacez les de quelques mètres. Cachez moi ce SDF que je ne saurai voir. »
    Ce n’est plus un problème simplement local mais inscrit dans une énorme structure sociétale, éthique, économique et idéologique qui est soulevé ici par le geste delhaizien.

    • lacroix on 22 avril 2015 at 19 h 57 min
    • Répondre

    Monsieur le libraire Ptyx , vous êtes génial et je vous adore. Recevez une puissante brassée d’énergie pour continuer le combat des vivants 🙂

    • Philippe on 22 avril 2015 at 17 h 51 min
    • Répondre

    Par contre qu’on arrête avec les commentaires : « vous avez qu’à les accueillir chez vous », je trouve cette réflexion détestable, ce n’est pas pcq une cause choque qu’on doit l’épouser

    • Philippe on 22 avril 2015 at 17 h 50 min
    • Répondre

    J’avoue que je me trouve bien dépourvu devant cette initiative de Delhaize. Bien que je la trouve détestable je peux la comprendre (tout comme vous dites que vous la comprenez). Je n’ai pas de magasin mais je peux me mettre à la place d’un gérant, je n’aimerai pas que des personnes sans-abris campent devant mon magasin. Non pas que j’aurai peur d’eux mais parce que certains clients ne viendront pas à cause d’eux.

    De plus c’est à l’état à trouver des solutions acceptables et l’état ne les fournit pas.

    Maintenant je ne sais pas si des « négociations » ont déjà eu lieu entre le delhaize et les personnes sans-abris mais ça aurait été bien de le savoir.

    Bref je suis assez perplexe

    1. On comprend aussi Philippe. Vraiment. Mais comprendre n’est pas légitimer.

    • Truc on 22 avril 2015 at 16 h 51 min
    • Répondre

    M’ouais, une tentative de coup de pub pas du tout camouflée qui au final sera bien plus bénéfique à Delhaize qu’à votre librairie puis-qu’à en voir les commentaires ci-dessus la majorité des gens se placent du coté de Delhaize.

    Au pire, accueillez ces SDF dans votre librairie et refaites un article dans quelques mois quand vous aurez perdu beaucoup de clients.

    1. hé bien sachez qu’il s’agit en fait d’une publicité conjointe. Et que Delhaize reprendra mon rôle d’ici quelques mois quand j’aurai installé un mirador§

    2. Cher Monsieur Truc,

      Je n’ai aucune sympathie pour l’esprit de votre commentaire. À vous lire, c’est comme s’il ne pouvait pas y avoir de sincérité dans l’indignation à partir du moment où elle émane d’un commerçant. Je crois que c’est faux, on peut être commerçant et sincère.

      De plus, le fait que vous disiez que Ptyx se fait de la publicité mais en même temps, que c’est un mauvais coup de pub parce que ça va lui retomber sur le pif, eh bien cela m’interpelle. Soit vous n’êtes pas très cohérent, soit vous supposez que M. Ptyx est un idiot. Je crois que M. Ptyx n’est pas un abruti mais que vous, vous réfléchissez de travers.

      Je vous explique, et pour cela, il faut dire un mot de la lettre de votre commentaire. Il me semble que quand vous écrivez “publicité”, en fait vous voulez dire “réclame”. Selon vous, Ptyx se fait de la (mauvaise) réclame. Moi je vous l’ai dit, je ne le crois pas. Que, par contre, Ptyx donne une certaine publicité à ses engagements, c’est-à-dire les rende publics (au lieu de les garder privés), j’en suis convaincu. Et je peux vous dire que je m’en réjouis: j’aime bien savoir à qui j’achète des chaussettes, des oranges ou encore, en l’occurrence, des livres (mais je ne lui en achète pas parce que je ne suis pas bruxellois).

      On peut maintenant dégager deux conclusions. Premièrement, étant donné que la question de l’enlèvement des panneaux installés par Delhaize divise, il se peut que la publicité que Ptyx donne à son engagement lui apporte quelques tracas. D’un autre côté, il est possible aussi que ça lui fasse de la réclame – et de fait, je peux vous dire que si je passe à Bruxelles, je m’en vais serrer la pince à M. Ptyx et lui acheter un bouquin. Deuxièmement, quelle que soit la validité des soupçons que vous faites peser sur Ptyx (mais sur quoi vous basez-vous, au fond? vous le connaissez personnellement, ce libraire, vous êtes certain de sa vénalité? pour être convaincant il aurait fallu étayer, là vous propagez de la rumeur), cela n’enlève rien ni à son droit de rendre son engagement public ni, fondamentalement, au fait que cet engagement est franchement respectable – et c’est cela qui est le plus important.

    • EricR on 22 avril 2015 at 16 h 04 min
    • Répondre

    Avez-vous contacté Nathalie Gilson pour savoir si ces « modifications de façade » ont bien fait l’objet d’une autorisation du service d’urbanisme? Ces aménagements sont peut-être tout simplement illégaux…

    1. On se doute que ces modifications contreviennent au règlement d’urbanisme. Mais les attaquer sur cet aspect là, simplement administratif, serait occulter leur portée éthique…

    • Mathieu THIRY on 22 avril 2015 at 15 h 19 min
    • Répondre

    Bonjour,

    J’ai un commerce au centre ville de Liège. Et je peux vous dire que les SDF et les toxicomanes sont une plaie pour tous les commerçants du centre ville et alentours.

    Depuis que notre bourgmestre a interdit la prostitution, notre chiffre d’affaires est en hausse constante et notre sécurité plus sereine.

    Depuis que la Police contrôle les sois disant SDF, notre chiffre d’affaires est en hausse constante et notre sécurité plus sereine.

    Depuis que les grandes enseignes interdisent la mendicité, notre chiffre d’affaires est en hausse constante et notre sécurité plus sereine.

    Sans oublier que la visibilité de nos commerces revient petit à petit et que la Ville est plus propre.

    Lorsque, je vois le nombre d’associations qui proposent des services presque 24h/24 à cette population, je ne comprends pas ce qu’il font encore dans les rues.

    N’oubliez pas, que pour certains de ces gens là ! Ils gagnent mieux leur vie en mendiant qu’en travaillant.

    Et pour vous, Monsieur REQUETTE, grâce aux SDF vous vous êtes offert une belle campagne publicitaire.

    Mathieu THIRY

    1. Mon cher Mathieu, vous nous avez percé à jour! Cela n’était qu’une campagne publicitaire rondement menée! Puisse « notre chiffre d’affaires être en hausse constante et notre sécurité plus sereine ».

    • Jean on 22 avril 2015 at 12 h 29 min
    • Répondre

    Louable démarche. Pour lui donner davantage de poids, acceptez-vous d’installer des bancs devant votre vitrine pour les accueillir jusqu’au démontage des « mécanismes » ?

    1. Pas la peine, ils ont déjà élu domicile juste en face… Comme quoi, c’est efficace comme mesure hein… De 20 mètres en 20 mètres, on devrait bientôt arriver en bord de Senne…

    • LeSdf on 22 avril 2015 at 11 h 54 min
    • Répondre

    Bonjour

    Je tombe par hasard sur cet article et je suis choqué des réactions des gens !
    Je suis SDF depuis un an et demi , j’ai fait des formations , je travail en stoum tout les jours , je cherche à m’en sortir mais les temps sont dures et la belgique est dans une spirale inhumaine infernale .
    Je comprend delhaize , les « gêneurs » doivent disparaitre de leur magasins , j’ai eu une librairie et effectivement , niveau d’éthique et clientèle , ce n’est certe pas la meilleure vue pour beaucoup mais vous êtes deja retrouvé a dormir dehors ? savez vous seulement l’etat d’esprit de mes camarades ?
    Vous , commentateur odieux je prie pour qu’il vous arrive egalement un ennuis de vie , et que vous veniez dormir près de moi à la gare , je serais curieux de voir quel force vous auriez pour faire face à des personnes comme vous ?!!!! Nous sommes tous HUMAINS vos propos sont tristes je vous pleins , je préfère encore rester dehors sous la pluie que d’imaginer avoir un millième de votre esprit complétement perdu !
    Restez comme vous êtes , VOUS êtes un plus grand fléau que mes amis sdf et moi meme , vous êtes sur vos lauriers t cela me fait bien rire vos grands airs , vous ne savez rien t vous vous dites humaniste , vous critiquer vos « semblables » sans vergogne et osé proclamer votre humanisme … Vous êtes plus à pleindre que nous finalement ! Chaque personne à son existence , certain ont le cul dans le beurre depuis leur enfance , d’autre n’ont pa eu le choix , devoir faire face , et d’autre qui malheureusement n’ont pas envie de s’en sortir car trop déprimé , triste par cette existence de vagabons , l’esprit les gard , l esprit fait tout , retrouvé vous devant des imbéciles comme vous , en étant dans une situation de faim , de froid de desespoir et je met ma main au feu que vous tirer la corde pour terminer vos jours .

    Je lance mon pavé , ceci n’est pas pour choquer et facher les gens mais j’avais besoin de remttre certains nul à leur place !!!!

    (pardon pour l’orthographe )

    • Mike D on 21 avril 2015 at 22 h 36 min
    • Répondre

    Delhaize, encore un fond d’investissement qui trouve son intérêt à rendre la pauvreté la plus insoutenable possible. Je salue votre action qui va a contre sens de cette déshumanisation globale à laquelle nous assistons ces derniers temps.

  1. Très bonne initiative. Je viendrai
    (Un objet contondant n’est pas tranchant ni piquant cela dit…)

    • Fédé on 21 avril 2015 at 12 h 10 min
    • Répondre

    Encore un journaliste qui ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez … sans savoir de quoi il parle !
    ça fait plus de 5 ans que ces SDF ont élu domicile à cet endroit et depuis lors, étant client chez DLL, je sais que de nombreuses choses ont été initiées afin d’éviter d’en arriver là. Mais au bout d’un moment, quand quotidiennement ces personnes saoul du matin au soir ne respectant rien, il est légitime de prendre action vu que personnes ne le fait; Ni les services sociaux, ni les services communaux, ni …
    Ces lieux sont dans un état d’hygiène scandaleux ( vu qu’ils les utilisent aussi bien comme toilettes que comme salle à manger ) les passants, les clients de chez DLL et les enfants en ont peur vu le peu de respect qu’ils ont pour ce qui les entours.

    Jesuis sincèrement désolé pour ces gens mais je comprends tout à fait que Delhaize ait du opter pour ce genre de solution et je les en remercie.

    1. Ha mais on n’est pas journaliste. On est libraire. Et riverain. Et père de trois enfants dont aucun n’avait peur d’eux.
      On est aussi sincèrement désolé. On comprend aussi Delhaize, comme on comprend la xénophobie, la haine de l’autre, la peur de la différence, la crainte de la pauvreté, la jalousie, la pédo-pornographie… mais sans jamais remercier. Comprendre n’est pas légitimer. Foutredieu!

        • Fédé on 24 avril 2015 at 9 h 01 min
        • Répondre

        Parce que se faire agresser, voler, menacer, chier-pisser-vomir dessus c’est légitime ?
        Curieux de voir votre réaction, devant votre librairie face à des SDF qui refusent toute aide et ce depuis 5 ans.

        Ce que je vous reproche c’est de n’avoir même pas essayer de prendre le son de cloche du coté de Delhaize, de son personnel, de son directeur.
        Si ça avait été un riverain, on ne lui aurait rien reproché mais ici s’attaquer à une société ça semble tellement plus facile… Je peux vous dire que le personnel en a plus qu’assez le soir de se faire insulter et menacer. Discutant régulièrement avec eux, je sais de quoi je parle moi.

        De quel droit insitez-vous les gens à détruire la propriété d’autrui ?!? Vous pourriez éventuellement faire des actions plus « légitime » en faveur de ces SDF non ? mais bien évidemment en prendre la responsabilité ça c’est autre chose !

        1. chier-pisser-vomir dessus?!? Oui, vous avez raison, cher Philippe! Et qu’on leur coupe les ailes, donc!

    • Folk on 21 avril 2015 at 11 h 34 min
    • Répondre

    Il faut arrêter les conneries. Que Delhaize (ou n’importe quel commerce) n’ait pas envie d’avoir des ivrognes qui beuglent sur leurs clients, je trouve ça parfaitement légitime. C’est pas une question d’humanisme… c’est une question de bon sens.
    Et très honnêtement, que vous vous permettiez l’initiative de démonter leurs structures anti ivrognes, je trouve ça pathétique. C’est un triste mélange de bêtise et d’intolérance.
    Chaqu’un doit être libre de faire ce qu’il veut (surtout devant sa propre porte) du moment qu’il respecte ses semblables et son environnement.
    Jusqu’à preuve du contraire, le fait d’être un pauvre être humain malheureux et alcoolo ne donne pas le droit de tout se permettre. Et certainement pas de gueuler et d’insulter ses semblables sous prétexte qu’ils sont sans doute mieux intégrés dans un système qui n’est certes, pas parfait.
    Par contre, si vraiment cela vous touche autant… faites quelque chose d’utile pour les aider. Ce sera plus constructif.

    1. Sur le bon sens, je vous invite à aller voir ici : http://www.librairie-ptyx.be/du-bon-sens/. Ca sera plus court…
      Je ne vais pas expliquer en long et en large ce que « je fais d’utile pour aider ». Sachez cependant que mon action ne se limite pas à pousser une gueulante et à démolir ce type d’aménagement.
      A moins que vous ne considériez ces sdf comme n’étant pas des semblables, je ne pense pas que ce type de réaction puisse réellement être considérée comme respectable.

    • Ogier le Danois on 21 avril 2015 at 11 h 10 min
    • Répondre

    Dévisser ces planches dont la pente risque de nous faire glisser dans l’ indifférence, pourquoi pas? Mais en parallèle, il serait utile d’ aider ces sdf à trouver une structure leur offrant des conditions d’ accueil décentes.

    • Henry Cornil on 21 avril 2015 at 10 h 32 min
    • Répondre

    A lire certains commentaires ci-dessus, on réalise que Delhaize applique simplement une politique correspondant aux souhaits d’une majorité d’égoïstes nombrilistes. Une société qui doit sa prospérité à la paupérisation d’une frange de la population et qui repousse ces nouveaux pauvres n’en a plus pour longtemps à survivre !

    • ph11 on 21 avril 2015 at 10 h 19 min
    • Répondre

    C’est leur droit de faire ça.
    Accueillez les chez vous si vous voulez leur offrir un abris ou organisez leur hébergement à vos frais. Nul ne peut contraindre autrui à faire ce qu’il ne veut pas.

    1. Hé bien sachez, cher philippe, que je ne suis pas nul!

    • LesVillas on 20 avril 2015 at 20 h 04 min
    • Répondre

    Bonjour,
    Mais pourquoi ne les accueillez vous pas dans l’entrée de votre garage ou sous votre porte cochère….
    Là non, pas d’accord …Mais qu’ils aillent chez votre voisin, pas de problème..ça ne vous dérange pas si ils y laissent leur bordel , dégueulent, chient, etc etc. Tant que ce n’est pas chez vous…..
    Vous pensez que la solution aux SDF se trouve là ??????
    Je sais où elle est mais on me traitera d’extrémiste…. A chaque pays d’ assister SES SDF mais pas ceux des autres pays… A force d »agir comme cela vous serez bientôt tous SDF .

    1. 1. J’en ai accueilli plus d’un. Et pas dans un garage…
      2. Je ne pense pas que la solution se trouve là. Mais certainement pas non plus dans l’humiliation d’un être humain, fût-il en « déshérence » et à fortiori étranger…
      3. Vos vêtements, les composants de votre ordinateur, vos haricots bio, d’où viennent-ils? Comment vous arrivent-ils à moindre coût? Je ne crois pas que la solution (éthique ou économique) soit de laisser arriver chez « nous » les produits à bas coût mais pas la pauvreté qu’engendre cette course au moins cher.

    • John on 20 avril 2015 at 20 h 02 min
    • Répondre

    Jesus.
    These fuckers have been sitting in that window for the last 5 years. Seriously. Day in. Day out. Harassing women as they pass (in Polish), shitting and pissing where they sleep.
    Why haven’t they been sent back to Poland?

    1. You refer to Jesus? The one of Nazareth?
      Mmmm I’m not sure…

      • Jésus on 21 avril 2015 at 0 h 22 min
      • Répondre

      Dear John, I understand your opinion, I come from Poland and the behaviour of Polish homeless is a shame for me.

      But last time I was in Warsaw for holiday and I met a Belgian homeless guy and I think that nobody say him « go back to your country ».

      Why did you write in English? Are you Belgian? Can you reconize thé nationality of a person between polish, russian, ukrainian, bielorussian, lituanian, estonian, lettonian etc?

      Kind regards.

      Jesus.

    • Deltenre on 20 avril 2015 at 18 h 04 min
    • Répondre

    Après la chasse aux pauvres sur les bancs publics, voilà une idée originale et sordide! Le comble de l’absurde, c’est que Delhaize organise chaque année une collecte de fonds pour les repas des sans-abris… Cherchez l’erreur?

    1. C’est moins absurde qu’il n’y parait quand on sait que ç’est en fait une organisation extérieure et qu’elle ne leur coute strictement rien… Du « poorwashing » en somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.