Archives de l’étiquette : Gallimard

« La version selon Marc » de Peter Esterhazy.

  Dans la Hongrie d’après-guerre, la famille de Marc, considérée comme « ennemie du peuple », a été chassée de Budapest et placée sous la gouverne de paysans.  Avec son frère plus âgé, son père et sa mère, il habite dans une seule pièce au mur de laquelle, au-dessus de son lit, pend un crucifix. L’enfant, aussi …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-version-selon-marc-de-peter-esterhazy/

« Tango de Satan » de Laslo Krasznahorkai.

  Il n’y a pas de salut, tête de chou-fleur. Dans le village d’une coopérative en complète déliquescence, les villageois attendent, entre espoir et désillusion, le retour d’Irimias, qu’une rumeur avait prétendu mort. Alors qu’il pleut sans cesse, couvrant tout de boue, qu’un vent incessant siffle aux oreilles de chacun, un carillon lointain retentit soudain, et sourd, mystérieux, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/tango-de-satan-de-laslo-krasznahorkai/

« Fable de Polyphème et Galatée »de Luis de Gongora.

  Imaginez une jeune fille (ou une meuf) aux yeux splendides (elle est canon) sur la rive d’une rivière aux eaux limpides (ou à côté d’un robinet) et qu’un jeune homme (un mec) s’avance pour y tremper les lèvres (il a soif) mais avec le regard attiré par la belle (qu’il kiffe grave). Quel qu’en soit le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/fable-de-polypheme-et-galateede-luis-de-gongora/

« La révolution culturelle nazie » de Johann Chapoutot.

Le nazisme fut d’abord un projet, et ce projet fut celui d’une révolution culturelle. On sait l’horreur que fut le nazisme. On sait que seule une réunion inédite de faits, de croyances, de frustrations, de volontés, a pu aboutir à ce qui est depuis devenu l’emblème du massacre de masse. On sait aussi, depuis le procès …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-revolution-culturelle-nazie-de-johann-chapoutot/

« Premiers écrits chrétiens » – Collectif

Aussi prions-nous pour vous et pour tous les autres hommes qui nous haïssent, afin que, vous repentant avec nous, vous cessiez de blasphémer le Christ Jésus qui, par les actes et prodiges accomplis aujourd’hui encore en son nom, par les paroles de son enseignement, par les prophéties qui le concernent, est au-dessus de tout reproche …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/premiers-ecrits-chretiens-collectif/

« L’influence de Darwin sur la philosophie et autres essais de philosophie contemporaine » de John Dewey.

De même qu’on identifie un objet, une préoccupation, ou un événement, il devrait être possible de distinguer et de décrire un acte de connaissance. Écrits avant 1909, ces articles permettent d’aborder la pensée du célèbre pragmatiste par le versant de sa constitution. Avant les grandes œuvres qui feront sa postérité et dans lesquelles on pourra …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/linfluence-de-darwin-sur-la-philosophie-et-autres-essais-de-philosophie-contemporaine-de-john-dewey/

« La Phrase. Une expérience de poésie urbaine. » de Karelle Ménine & Ruedi Baur.

comment aborder un corpus littéraire par un geste qui ne soit pas simplement un geste mémoriel. Lors de l’événement qui vit Mons endosser en 2015 le rôle de capitale européenne de la culture, de très nombreuses initiatives virent le jour. Parmi elles, in fine paradoxalement moins visible que beaucoup d’autres, médiatiquement plus « rutilantes », celle-ci : la constitution, …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-phrase-une-experience-de-poesie-urbaine-de-karelle-menine-ruedi-baur/

« Odes dérisoires » de Olivier Barbarant.

Et la parole pour cela je l’étire il me faudrait une phrase de ta longueur pour m’y rouler. Il est presque un lieu commun de préciser combien il peut parfois sembler difficile de dire en quoi une poésie peut toucher, émouvoir, plus qu’une autre. Souvent – plutôt que de s’échiner à en démonter les mécanismes …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/odes-derisoires-de-olivier-barbarant/

« Le nouveau nom » de Elena Ferrante.

Il faut bien convenir qu’il est assez commun de nos jours – n’est-ce pas intemporel? – de faire forcément se disjoindre les ouvrages « grand public » de ceux qui peuvent « présenter un intérêt ». Les premiers ne s’adressant pas au lecteur exigeant qu’ils décevront – voire désoleront -, les seconds au lecteur moins assidu qui ne disposera …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/le-nouveau-nom-de-elena-ferrante/

« Les invasions barbares » de Eric Michaud.

    Quand Vasari, en 1568, fait éditer la seconde édition de ses célèbres Vies de peintres, de sculpteurs et d’architectes, il est clair pour tout le monde que les Beaux-arts s’étaient éteints en Italie dès les invasions barbares du V ème siècle pour ne renaître qu’à la Renaissance. Cette construction historique, devenue paradigme puis …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/les-invasions-barbares-de-eric-michaud/

Articles plus anciens «