« Écrire l’art »

Écrire l’art reprend, après avoir été éventuellement retravaillées, la somme des expériences menées depuis onze années par la Kunsthalle de Mulhouse lors d’une résidence proposée régulièrement à des poètes. Pendant dix ans, la centrale d’art contemporain a ainsi proposé à des auteurs de venir interagir avec les expositions plastiques proposées. Lors de chaque résidence, le même canevas devait être respecté : un lien avec une exposition d’art contemporain, un texte écrit en trois-quatre jours, une lecture publique immédiate. Lors de ces dix années se sont ainsi succédés 21 poètes qui, tous, se sont emparés et du processus et de la proposition plastique qui l’accompagnait avec leur propres sensibilité, leurs propres désirs formels. Donnant lieu à performance ou à simple lecture, parfois élaborées plus autour d’un geste que d’un texte, chacune des traces écrites qui en a résulté se veut avant tout l’écho de l’expérience inaugurée par La Kunsthalle. Mais, c’est au final bien plus qui nous est ici donné à lire.

Si, en effet, la proposition qui leur était faite cadrait leur propos autour d’un champ précis, celui de l’esthétique, et donc, quelque part, en limitait la portée, cette contrainte permettait aussi de niveler le terrain de base de chacun. Ainsi, dans la précision (toute relative) de la contrainte à laquelle tous étaient soumis, pouvaient le mieux s’exprimer les différences inhérentes à chacun. Au lieu de voir en sourdre différentes particularités d’un rapport à l’art, la procédure initiée et répétée pour chacun permet de mettre à jour l’inventivité d’une relation formelle de celui-ci. En d’autres mots, même si l’on ne connaît pas l’œuvre ou l’exposition qui l’a suscitée, ce qui ressort de la version ici écrite et éditée, c’est la chair formelle de son expression poétique. En ce sens, les poètes ayant été particulièrement bien choisis*, Écrire l’art, dans sa forme écrite, permet de lire une forme d’histoire en acte de la poésie d’expression française d’aujourd’hui. Pour tout qui désirerait ainsi se « former » à l’expression poétique contemporaine, il offre un kaléidoscope absolument remarquable.

Écrire l’art, édité par Jennifer K. Dick & Sandrine Wymann, 2019, Les Presses du réel.

*c’est peu de le dire : Jérôme Mauche, Virginie Poitrasson, Frédéric Forté, Véronique Pittolo, Jean-Michel Espitallier, Daniel Gustav Cramer, Michaël Batalla, Stéphane Bouquet, Cécile Mainardi, Martin Richet, Eric Suchère, Hyam Yared, Anne Portugal, Andrea Inglese, Christophe Fiat, Dominique Quélen, Frank Smith, Christophe Manon, Sandra Moussempès, Deborah Heissler, Luc Bénazet.

Lien Permanent pour cet article : https://www.librairie-ptyx.be/ecrire-lart/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.