janvier 2018 archive

« Ethique de la considération » de Corine Pelluchon.

L’éthique de la considération […] est indissociable, par définition, de la reconnaissance de la valeur intrinsèque des êtres, du respect de leur altérité et de la diversité des formes de vie, des cultures et parce que la clef du rapport aux autres et du souci du monde est la subjectivité et la tradition. Le réchauffement …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/ethique-de-la-consideration-de-corine-pelluchon/

« Microfictions 2018 » de Régis Jauffret.

Parfois je commence à dire une phrase qui s’arrête abruptement. Devant elle un précipice, le vide, le bout du langage et rien ne peut plus être dit. Une phrase en suspens qui en entier jamais ne sera pensée. En parole je touche la mort. Un vie se limite à si peu de chose. Une éclosion …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/microfictions-2018-de-regis-jauffret/

« La vie » de Didier Fassin.

Sait-on vraiment de quoi l’on parle lorsqu’on parle de la vie? Au début des années 90, une jeune femme demanda l’asile politique en France. Elle était originaire d’Haïti. Son père, opposant politique déclaré, avait été assassiné. Sa mère disparut quelques mois après et elle-même du subir le traumatisme d’un viol collectif. Malgré ces faits graves …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/la-vie-de-didier-fassin/

« Revers » de Dominique Quélen.

Voici. Obtenons les chants. Ces oiseaux les ont dont l’air suit le vol. Par son tracé on entend au plus haut un sol. Un fa. Que révèle ce son? La voix dans la nature se perd. Des prémices de choses naissent et vivent. Est-ce prévu pour? Que feras-tu si nous partons et ne lisons ni …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/revers-de-dominique-quelen/

« L’étang » de Claire-Louise Bennett.

Et j’aurais dû tenir ma langue car comme d’habitude à la minute où j’ouvris la bouche les choses apparurent biscornues et pas du tout comme je les avais imaginées, et cependant tout cela prit une tournure tellement étrangère et absurde que je ne pus rien faire d’autre que de me laisser prendre au jeu. Nous …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/letang-de-claire-louise-bennett/

« 4321 » de Paul Auster.

Ces histoires étaient-elles vraies? Était-ce important qu’elles le soient? S’il est une règle à ce point communément acceptée par tout lecteur qu’elle en est devenue souvent indiscernable c’est probablement celle qui consiste, dans le chef de l’auteur, à ne jamais discuter, au sein de son oeuvre, de la crédibilité de celle-ci. L’auteur pourra nous embarquer …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/4321-de-paul-auster/

Décomplexé.

A moins de n’avoir rien à faire du livre – ce qui demeure le cas de l’immense majorité – ni de n’avoir jamais le regard attiré par toute information portant sur la haine du juif – ce qui demeure le cas d’une infime minorité -, il eût fallu être mort pour n’avoir pas eu vent …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/decomplexe/

« Poèmes épars et fragments » de Anna Akhmatova.

  Que laisse un auteur au bord de son chemin éditorial? Que n’inclut-il pas dans ce qu’il désire voir éditer de son vivant? Que rejette-t-il de ce qui, pour lui, constitue recueil? Que laisse-t-il en dehors? …………………………… …. Et là-bas un jonc oscille Sous la main légère d’une ondine. Ensemble le soir nous rions De …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/poemes-epars-et-fragments-de-anna-akhmatova/

Exergue 1

Très souvent on se pose la question de savoir quelle phrase issue de celui-ci pourrait illustrer le mieux un texte. Qu’elle ait prétention à le « résumer », à le « vendre », à « aguicher » le lecteur potentiel ou à « faire sentir le style de l’auteur », la phrase-clé, quelles que soient les motivations de qui la cherche, se veut …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/exergue-1/

« Parce que l’oiseau » de Fabienne Raphoz.

  Mais je préfère parler des oiseaux. Nous vivons dans le bruit. Non nécessairement que ce soit le niveau sonore atteint qui rende la chose remarquable, mais bien plutôt l’indiscernabilité dans laquelle tout s’y fond. Un klaxon, un chant d’oiseau, un cri de haine, un murmure énamouré, rien n’en émergera pour l’auditeur qu’en raison de …

Continue reading

Lien Permanent pour cet article : http://www.librairie-ptyx.be/parce-que-loiseau-de-fabienne-raphoz/